dimanche 14 février 2021

M. Jean Nicloux fait chevalier de l'ordre des Palmes Académiques

 

L’email a bien été copié
 En visite au musée, Jean Nicloux entre Charles Mourlan ancien maire de Rustiques et Henri Ruffel le maire actuel  (archives) 



Ce samedi 13 février, c’est au cours d’une cérémonie en vidéo conférence que notre compatriote Jean Nicloux a été fait chevalier de l’ordre des Palmes Académiques.

Cette cérémonie était présidée à Rustiques et parrainée par le maire Henri Ruffel entouré de ses adjointes Aline Vaujany et Nathalie jésupret, de Nicole Boyer présidente de l’association de protection du patrimoine de Rustiques et de Tinus Danièls notre historien local.

Résidant sur les deux communes de Rustiques et de Fontpédrouse dans les P.O., participaient à cette cérémonie depuis leurs domiciles Gérard et Chantal Oliveri respectivement 1 er adjoint et conseiller


municipal chargée de la culture de Fontpédrouse, Arlette Bigorre précédente maire, et Yves Barthelet président de l’association du patrimoine du village, également parrain de l'évènement.

Au cours de son intervention, Henri Ruffel a retracé la vie de Jean Nicloux et de ses recherches historiques concernant notre village : « Jean Nicloux a été blessé pendant la guerre d’Algérie, pendant sa convalescence qui durera un an, il se documente et se passionne pour l’archéologie. Il a exercé la profession de responsable qualité dans le secteur aéronautique et a profité de ses vacances pour prospecter sur neuf sites de « villaé » gallo-romaines qu’il découvre sur le territoire de Rustiques et Trèbes.

 

Nicole Boyer présidente de  l'APPCR

 

Au fil des années sa collection va s’enrichir de poteries, mosaïques, verreries, bronzes, intailles, monnaies, qui vont de 25 av J.C. au V° siècle après J.C., datées grâce aux marques des potiers.

Après 50 années de prospection il fait don de sa collection et de sa bibliothèque sur l’archéologie à la


commune de Rustiques. La municipalité aménage un musée en 2001. La même année il aide à la création de l’association du patrimoine de Rustiques. Le musée portant son nom est la mémoire vivante du village, il rassemble de nombreux documents, la plupart étant le fruit de ses recherches, non seulement sur les vestiges gallo-romains, mais aussi sur l’église, la Commanderie, le tombeau des Commandeurs, le château de Rustiques et l’évolution du village au cours des siècles. Il est à l’origine de la restauration du tombeau des Commandeurs.

Dans la continuité du travail de Jean Nicloux, les habitants de Rustiques et de la région, les vacanciers du camping, peuvent découvrir notre village typique accompagné par un guide, qui s’adresse à eux en

La cérémonie en vidéo conférence avec Fontpédrouse

quatre langues ». Les écoliers du regroupement pédagogique Rustiques/Badens peuvent visiter chaque année le musée.

Jean Nicloux a également communiqué ses recherches sur les soldats de Rustiques, morts ou disparus au cours des derniers conflits ainsi que ses recherches sur le Bataillon Minervois.

Au cours de leur intervention Nicole Boyer présidente de l’association du patrimoine, et Tinus Danièls notre historien ont remercié Jean Nicloux d’avoir partagé humblement tout son savoir et le produit de ses recherches au profit de notre village.

Il faut savoir que M. Nicloux s’est investit énormément pour le patrimoine de Fontpédrouse (village d’origine de son épouse) aujourd’hui disparue et élus et habitants en sont conscients et reconnaissants.

 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mathilde Calamel, un parcours international qui sort de l'ordinaire !

  Mathilde, 29 ans, aime les voyages pour découvrir des pays mais aussi les gens de toute classe qui y vivent, leur diversité et leur cultu...