jeudi 30 avril 2020

Comment ASH vit le confinement en Australie !

Notre ami australien Ash Cadogan-Cower qui possède depuis 10 ans une résidence secondaire dans notre village, nous parle de l’épidémie du coronavirus vécue dans son pays : 


"Le 23 janvier, notre force de biosécurité a commencé à filtrer les personnes arrivant dans le pays.
Le premier cas de COVID-19 a été identifié à Victoria le 25 janvier (un homme revenant de Wuhan, en Chine). Le premier décès de COVID-19 s'est produit en Australie occidentale le 1er mars.
L'Australie a fermé ses frontières à tous les non-citoyens et résidents à partir du 20 mars.
Les pratiques de distanciation sociale ont commencé le 21 mars avec la fermeture des services et des entreprises non essentiels. 
Le confinement:
Le 30 mars, l'isolement a été renforcé, les personnes ne pouvant quitter leur domicile que pour faire de l'exercice, faire des courses au supermarché, aller au travail ou pour des raisons médicales. L'Australie ayant un système de gouvernement fédéral, les règles d'isolement varient légèrement selon les États et territoires, mais elles sont toutes essentiellement conformes à la description ci-dessus.
Le bureau de Ash quand il travaille à son domicile 
 
Cependant, trop de gens «faisaient de l’exercice» sur les plages et, par conséquent, toutes les plages ont été fermées.
Les personnes rentrant de l'étranger après le 15 mars, ou soupçonnées d'avoir contracté COVID-19, doivent s'auto-isoler dans leurs maisons pendant 14 jours. Leur respect de cette exigence est en cours de vérification par la police. Des amendes de 11 000 à 50 000 dollars australiens ou une peine de prison possible peuvent être infligées. La première personne a été emprisonnée en Australie occidentale le 15 avril pour avoir violé à plusieurs reprises son auto-isolement.
La réponse du gouvernement semble avoir bien fonctionné pour contrôler l'infection (nous l'espérons!) Et nos taux d'infection et de mortalité ont été assez faibles. Le 28 avril, nous avions 6725 cas confirmés et 84 décès. Nous avons été très, très chanceux.
Nous avons suffisamment de masques disponibles pour nous protéger, mais il n'est pas obligatoire de porter des masques à l'extérieur de nos maisons. 
Les écoles: 
Toutes les écoles fonctionnent à distance, offrant un apprentissage en ligne et la soumission des travaux scolaires, et un «face-à-face» en ligne avec les enseignants. Nos enfants doivent toujours s'habiller dans leur uniforme scolaire chaque matin avant de rejoindre les cours en ligne.
Au sujet du déconfinement, les restrictions sont progressivement assouplies à partir d’aujourd’hui, mais les changements seront régulièrement réévalués pour s’assurer qu’une deuxième vague d’infection ne se produira pas.
 
La maison de Geoff le papa qui habite en Tasmanie
A gauche l'écurie qu'il a transformé en studio

Le chômage:
Le chômage devrait doubler pour atteindre 10% dans les prochaines semaines. Dans la semaine qui a suivi le début de la distanciation sociale le 21 mars, un million d'Australiens ont perdu leur emploi. Les secteurs les plus touchés ont été l'industrie du tourisme, le secteur des services, le commerce de détail, les arts et les loisirs, et l'éducation internationale.
Le gouvernement n'a pas tardé à injecter de l'argent dans l'économie et a jusqu'à présent fourni des plans de relance de plus de 300 milliards de dollars aux entreprises et aux particuliers. Pour les personnes qui sont employées depuis plus d'un an et qui vont devenir chômeurs, le gouvernement leur versera 1 500 dollars australiens par quinzaine pendant cette crise.
Le virus dans le monde:
Quand nous regardons à quel point ce virus a été terrible dans d'autres parties du monde, nous n'avons pas souffert et nous n'avons absolument rien à redire. Moi, et la plupart de ma famille et de mes amis qui avons passé du temps à Rustiques, avons continué à travailler (une semaine au bureau et une semaine à la maison), à scolariser nos enfants à la maison, et la vie s'est poursuivie avec un semblant de normalité. La chose la plus difficile que nous ayons rencontrée est l'isolement social de nos amis. Mon père vit dans un petit village de Tasmanie (de taille similaire à Rustiques) et a utilisé le temps dans l'isolement social pour travailler dans son atelier et pratiquer sa fabrication de vitraux, en préparation pour travailler sur la restauration des vitraux de l'église de Rustiques.

Géoff peint actuellement des visages pour les vitraux de l'église de Rustiques, qu'ils espèrent restaurer bientôt
 Pensez-vous qu'il vous sera possible de venir en France cet été ?


Nous espérons tous que nous pourrons revenir à Rustiques dès que possible, et sommes prêts à voyager dès que les restrictions seront levées. Pour l'instant cependant, c'est entre les mains de Dieu"

Merci Ash... A bientôt à Rustiques!

Ash et son père Geoff au 2 ème plan (ici en compagnie de Tinus) avaient prévu de commencer la restauration des vitraux de notre église en juillet 2020

mardi 28 avril 2020

Une idée de balade: l'aqueduc du canal du midi !

Le record de trafic sur le canal a été en 1856 de 110 000 000 de tonnes/Kilomètres et 100 000 passagers
Le ruisseau qui traverse notre village et qui prend sa source au nord entre Rouïre et la route Trèbes-Laure s'appelle le ruisseau de La Chapelle jusqu'au pont situé à coté de la mairie. Ensuite il s'appelle le ruisseau de l’aqueduc.
Quand Pierre-Paul Riquet a construit le Canal du midi au 17 ème siècle (le 2 ème tronçon entre Trèbes et l'étang de Thau a été construit en 1668) , la plupart des ruisseaux se jetaient dans le canal et même certaines rivières comme l'Orbièl à Trèbes.  avec souvent en face un déversoir qui permettait à l'eau de traverser le canal. On s'est aperçu qu'à l'occasion des crues le canal s'enlisait ce qui génait la circulation des bateaux.
C'est ainsi que Vauban a engagé des travaux d'amélioraton de 1686 à 1694 en particulier en faisant construire de nombreux aqueducs, comme celui sous lequel passe notre ruisseau.
Prenez le chemin de Millegrand et ensuite le chemin de halage direction Marseillette. A environ 2,5 Km, un garde corps métallique vous indiquera que vous êtes bien sur le ruisseau de L'aqueduc, qui se jette 200 m plus loin dans l'Aude.
Le joli aqueduc sous lequel passe notre ruisseau


samedi 25 avril 2020

Balade Bucolique... d'après Elfriede Kummert

ophrys lutea
Rustiques, notre petit village, est niché dans un écrin de verdure.
Le seuil de nos maisons franchi, la campagne nous tend les bras.
Ici, la Nature est généreuse, diverse, variée.
C’est un hymne à la VIE…
La richesse de la flore locale est impressionnante et il m’est difficile de faire un choix tant il est étendu.
En cette période de confinement qui chamboule nos vies, je vous invite à porter un autre regard sur la beauté de la végétation qui agrémente les rues du village, les chemins de traverse, la garrigue, les bois…
Par-delà sentes et chemins, partons à la découverte de la flore locale.
Pour contempler pleinement les trésors de notre campagne, il est important de mettre tous nos sens en éveil:
Aphyllante

· Écoutez…
Les trilles du rossignol s’élancent dans le ciel azuré,
L’air vibre du bruissement des insectes,
Les champs de blés ondulent sous le frou-frou du vent,
Ce 16 avril, un cri a retenti dans l’enclos des chevaux…Coucou, coucou, coucou…
C’est le coucou des bois, son cri caractéristique est une invite pour les femelles.


Goûtez...
Le calme, le silence, sensations à ré-découvrir, nous font apprécier l’instant présent.
Le Maceron
La Nature, peu à peu, reprend ses droits.
· Regardez…
Plantes et fleurs offrent le meilleur d’elles-mêmes et éblouissent nos pupilles.
Les arbres ont revêtu leurs parures printanières d’une couleur vert tendre.
Les jeunes feuilles de vigne forment un océan de verdure, façonnées par la main de l’homme... 

Sentez…
Le thym embaume l’atmosphère et tapisse le sol d’un camaïeu de rose,
La menthe népéta exhale un parfum poivré dès qu’on l’effleure,
L’azérolier se pare d’un voile de belles fleurs blanches qui donneront à partir de septembre, de beaux fruits rouges appelés « cenelles ».
Au début, son odeur évoquant l’amande amère deviendra plus puissante en fin de floraison.
L’azerolier dégage une douceur apparente… mais gare aux épines !!!
Depuis peu, le narcisse nain, l’iris lutescens (bleu ou jaune) s’effacent pour laisser la place à l’aphyllante de Montpellier ou œillet bleu, qui timidement, dévoile ses fleurs d‘une couleur bleue myosotis. 

Le peigne de Vénus

à suivre... 




RETRO 2011: Balade sur le canal



Avec une jolie capitaine, en plus !

vendredi 24 avril 2020

Déchetterie de Trèbes

Mesdames, messieurs

Le test d’ouverture des 7 déchèteries étant concluant, le Covaldem11 prolonge l’expérimentation ouvrant les 3 premiers jours de la semaine prochaine.

Uniquement les déchets verts des particuliers
Lundi 27 avril—mardi 28 avril—mercredi 29 avril (9h-12h et 14h – 18h)
Carcassonne Salvaza
Trèbes
Villemoustaussou

jeudi 23 avril 2020

Informations municipales

Déchets verts et ramassage des encombrants : Les déchetteries sont fermées, seul le siège du COVALDEM à Carcassonne est ouvert aux collectivités ; cela prend beaucoup de temps pour y aller. Ce service qui avait été suspendu sera proposé pour le mardi 5 mai. Il faudra s’inscrire en téléphonant à la mairie et en déposant les encombrants devant son pas de porte ce jour là.
Important: Exceptionellement la déchetterie de Trèbes est ouverte pour les particuliers et seulement pour les déchets verts, ce jeudi 23 et vendredi 24 mars, toute la journée
Emplois saisonniers : ces emplois saisonniers destinés aux jeunes de Rustiques sont nécessaires et reconduits cette année, sous réserve des conditions sanitaires. Il s’agit d’emplois au service technique, de 35 heures hebdomadaires, sur 4 périodes de 15 jours, 2 en juillet et 2 en août. Pour candidater, il faut être majeur, de préférence être titulaire du permis voiture. Les candidats doivent déposer avant le 15 juin un CV et une lettre de motivation en mairie (soit dans la boite aux lettres, soit par mail : mairie@rustiques.fr)
Informations pratiques : les attestations de déplacement dérogatoire sont disponibles à la mairie (sur demande par téléphone ou par mail) ; Fabrications de masques aux normes AFNOR : des documents sont disponibles à la mairie (conseils sur leur utilisation et aide à leur fabrication) et sur le site internet ou la page facebook.

Dimitri est actuellement le seul employé au service technique. Il rénove un logement communal.

lundi 20 avril 2020

Rébécca en Egypte, ses animaux, son confinement !

Rébécca que l’on connaît pour être une jeune fille jolie et gentille, que l’on voit en été jouer avec ses copines dans le parc pendant les concours de pétanque, nous a donné de ses nouvelles ces jours-ci.
Après avoir passé cinq ans au Maroc, Rébécca est avec ses parents David et Céline Ruffel au Caire depuis deux ans. Dans la grande capitale égyptienne David est attaché culturel à l’institut français rattaché à l’ambassade de France.

La jeune Rébécca 12 ans adore les animaux et s’y intéresse beaucoup :  « j'ai eu 8 chats quand j'étais au Maroc, en France j'ai eu deux poissons et en Égypte j'ai trois perruches avant d’avoir aujourd’hui Leila et Azur. La femelle Leila est la plus grosse et elle est plus grise et le mâle Azur est le plus petit et a les yeux entourés de blanc ». Rébécca nous a envoyé des photos de Esméralda le singe femelle qui vient lui dire bonjour le matin sur le balcon et à qui elle donne des bananes.
Comment la jeune Rébécca vit en Égypte cette crise sanitaire ? « Le confinement en Égypte est différent de celui de France, déjà il n’y a pas de confinement mais il y a un couvre feux à 20h. Dans le métro il y a des militaires qui donnent des masques. Quand il y a des cas de coronavirus dans des villages, les villages sont entièrement mis en quarantaine. Comme il n’y a pas de confinement, nous pouvons sortir, alors nous mettons des masques mais tout le monde n'en porte pas, certains portent même des gants.

Toutes les écoles sont fermées depuis le 15 mars. Mon école (elle est en 6 ème dans un lycée français) suit en partie les règles d'Égypte donc elle a fermé en même temps que les écoles égyptiennes. Je peux voir aussi mes amis (si il sont là) car il n'y a aucune interdiction. Mais je ne voix que ma copine Sofia et ses frères et sœurs.

Bien qu’elle suive l’actualité de Rustiques sur le blog du village, Rébécca languit son village chéri et surtout ses grands parents . Comme ses parents elle redoute de ne pouvoir venir cet été et craint la canicule égyptienne.




dimanche 19 avril 2020

Nathalie et Hervé les nouveaux propriétaires du camping

Nathalie et Hervé Delozanne viennent de faire un lourd investissement en achetant en janvier juste avant cette crise du Coronavirus le camping de la Commanderie. Tout était projeté pour une ouverture au 1 er avril et depuis leur arrivée, ils travaillaient dur pour l'entretien du camping mais aussi pour répondre à leur souhait: ajouter une nouvelle étoile à ce camping: « Nous ne regrettons pas d’avoir fait cet achat car ce camping a bien été mis en valeur par le précédent propriétaire, il a un fort potentiel que nous comptons exploiter et qui va nous permettre de le rentabiliser davantage. Nous sommes en train d’installer le chauffage de la piscine, nous refaisons, l’accueil et les cuisines du restaurant, car il est important qu’à l’ouverture du camping tout soit en service et à la disposition des touristes. Nous avions un camping à Millau et nos anciens clients ont hâte de venir découvrir le joli village de Rustiques et sa région ».
La municipalité a fait goudronner le chemin qui permet aux touristes de descendre au village et les rustiquois ont hâte de venir manger le soir au restaurant. Ce couple courageux et très sympathique qui a été bien accueilli au village, mérite d'être encouragé par ses compatriotes.
Si comme il l’espère l’ouverture se fait en juin les époux Delozanne mettront en place des règles très strictes qui permettront d’assurer la sécurité sanitaire des campeurs.



samedi 18 avril 2020

Eux aussi n'ont rien lâché !

Malgré l’épidémie du coronavirus et le confinement, les employés du Covaldem 11 n’ont pas lâché leur boulot, et nos poubelles continuent à être vidées les mercredis et samedis comme auparavant.
Le Covaldem 11 est une collectivité intercommunale de valorisation des déchets de l’Aude. C’est lui qui fait la collecte des ordures ménagères dans une partie de notre département et qui gère le centre de tri de Salvaza. Les camions passent régulièrement pour vider les containers qui permettent aux habitants de faire le tri. Félicitations aux rustiquois qui sont très respectueux à ce sujet.
Notre maire était très heureux de constater que par ces temps difficiles , ses concitoyens font preuve d’esprit civique. En d’autres temps il arrivait aux employés communaux de récupérer parfois près des containers de tri, des objets parfois encombrants qui n’avaient rien à faire là, ce qui n’est pas le cas en ce moment. Souhaitons que ça continue !

Une embauche à cinq heures pour Yvon et Mathieu ce samedi matin. Merci à eux !




vendredi 17 avril 2020

Merci à Guylaine notre factrice !

31 ème jour de confinement ! Guylaine Tresseras notre factrice qui dessert notre village depuis 20 ans est toujours fidèle à sa tournée.
Au centre de tri de Carcassonne, pour éviter l’encombrement, depuis le confinement on a fait deux équipes qui font le tri le matin à six heures puis à neuf heures. Les semaines ou elle commence à six heures Guylaine quitte sa maison à Villesèquelande vers 5 H et au dépôt pendant environ 1 H 30, elle trie son courrier, village par village et rue par rue. Tout est enregistré dans sa tête, les quartiers, les rues, mais aussi « ses clients ».
Et des clients il y en a beaucoup, puisqu’elle dessert un quartier au nord de Trèbes mais aussi les villages de Villedubert, Bouilhonnac et Rustiques, sans oublier les hameaux. S’il lui arrive de desservir quelques boites à lettre depuis sa voiture, imaginez les descentes et remontées dans son véhicule, une belle gymnastique qui doit lui faire rêver de son canapé quand la tournée est terminée.
Dès lundi 20 avril, le courrier sera distribué 4 jours par semaine au lieu de 3 actuellement.
Merci à Guylaine d’avoir continué sa tournée malgré cette vacherie de virus !



jeudi 16 avril 2020

Et l'école continue pour nos écoliers !

Cathy Marc adjointe administrative à l’école et Valérie Bernardi ATSEM ont repris leur travail le mardi 14 avril, tout comme notre employé communal Dimitri Durant.
Depuis le début du confinement, les écoliers du regroupement pédagogique Rustiques-Badens suivent leurs cours par internet, tous ayant un accès à un ordinateur. Ce sont les trois enseignants en poste à Rustiques Jean-Louis Sié, Sylvie Durant et Manon Capdevila qui dispensent ces cours.
Les écoliers continuent à les suivre par internet, mais pour leur faciliter le travail et leur éviter d’imprimer à tout va, Cathy et Valérie leurs impriment maintenant les devoirs et les distribuent dans les boites à lettre. Pour la quinzaine d’ écoliers habitant Badens, c’est la mairie concernée qui se charge de la distribution.
En attendant la reprise de tous les employés communaux ce sont Valéry et Cathy qui font l’entretien des bâtiments communaux.
Pour ce qui concerne la rentrée dans le groupe scolaire, rien n'est décidé à ce jour.

Tous les matins d'école Cathy et Valérie impriment les devoirs


mercredi 15 avril 2020

Le ballon sonde qui a atteri à Rustiques en 1960

En 1960 (ou 61)  Antoine Miravette employé agricole qui travaille pour le château, récupère un ballon sonde météo dans une vigne. Ce ballon sonde qui était peut être parti de la station météo de Toulouse, ne nous apprend pas grand chose, sauf qu'il a fait l'évènement ce jour là à Rustiques.

De G à D: Guy Zanatta, André Canal, Antoine Miravette, Roger Canal et si vous connaissez le prénom du bout de chou tél moi :04 68 78 62 71                          


lundi 13 avril 2020

dimanche 12 avril 2020

Le four à pain



. En 2005, au cours de travaux et après avoir démoli un escalier, une entreprise de maçonnerie à mis à jour un ancien four à pain. Vu la grandeur de celui-ci on peut penser que ce n'était pas le four d'un particulier mais celui qui alimentait tout le village. De quand datait t'il? Le fournil du dernier boulanger de Rustiques fonctionnait depuis environ 1850 ce qui fait dire que le four à pain découvert était probablement antérieur à cette date là.

vendredi 10 avril 2020

La pelouse de Marie-Louise ne sera pas suffisante !

Privé de son jardinier pour cause de coronavirus, Marie-Louise, connu pour une sportive aguerri, au sein du groupe de rando, n’a pas trouvé mieux que de tondre sa pelouse elle même, mais privé de tondeuse... c’était un pari audacieux !
 
On lui avait dit que confiné ne voulait pas dire canapé. Pour elle le confinement, c’est de l’exercice , et en avant… Et la voilà, tantôt à quatre pattes, tantôt à plat ventre, ciseaux à tailler la vigne en main, découpant brin par brin son gazon. Au rythme de 1, 87 m² à l’heure il lui a fallu exactement 15 jours pour faire le tour de sa maison.
Voilà un super exercice physique qui lui a permis de garder la forme, mais le hic c’est que le confinement va durer quelques jours encore, peut être quelques mois et sa pelouse ne lui suffira peut être pas pour l’aider à maintenir sa forme.
Alors n’hésitez pas à faire appel à Marie-Louise, comme on la connaît, elle se fera un plaisir de vous rendre service !


Le foin aussi est à votre disposition...


mercredi 8 avril 2020

RETRO 2008: A Capendu le cros de l'USEP.

Cherchez parmi ces écoliers celui qui est aujourd'hui le benjamin du futur conseil municipal !

mardi 7 avril 2020

L'impact de la crise sur le tourisme à Rustiques !

Château Canet
Le secteur du tourisme risque d’être un des secteurs le plus impacté par la crise du coronavirus. Alors qu’en avril les campings saisonniers ouvrent, que les gîtes se remplissent et que les touristes envahissent la Cité, le tourisme est aujourd’hui à l’arrêt. Dans notre village, trois familles dépendent plus ou moins de ce secteur.
Les gîtes de Canet
Au domaine de Canet, pendant que Floris Lemstra gère le domaine viticole, c’est son épouse qui s’occupe de la partie tourisme. « 2020 sera une année catastrophique » nous dit Victoria, « mais le principal est de garder de bons contacts avec notre clientèle, les mariages, réceptions ont pu être en grande partie reportés à l’année prochaine. Pour les gîtes ça risque d’être une année blanche, mais vu le contexte actuel, on se dit qu’il y a pire et nous n’allons pas nous plaindre ».

Les gîtes de...
En face de la mairie, l’Ecrit’vin est un gîte luxueux avec plusieurs chambres d’hôte. Christian Vallart est Directeur service application dans un laboratoire de distribution de matériel médical, c’est son épouse qui gère la partie tourisme . Gisèle nous a confié ses impressions : «L'impact de la pandémie sur notre activité de Gîte et chambres d'hôtes est bien entendu très important. La fréquentation est nulle pour ce printemps et apparaît bien compromise pour le reste de la saison. Nous mettons à profit le confinement pour apporter des améliorations à notre structure pour que dès ce triste épisode terminé, nous soyons prêts à accueillir nos hôtes".

Le couple Delozanne vient d’acheter en début d’année le camping de la Commanderie et on comprend qu’il se serait passé de cette crise qui les a empêché d’ouvrir au 1 er avril.
" Nous ne regrettons pas d’avoir fait cet achat car ce camping a bien été mis en valeur par le précédent propriétaire, il a un fort potentiel que nous comptons exploiter et qui va nous permettre de le rentabiliser davantage. Nous sommes en train d’installer le chauffage de la piscine, nous refaisons, l’accueil et les cuisines du restaurant, car il est important qu’à l’ouverture du camping, tout soit en service et à la disposition des touristes. Nous avions un camping à Millau et nos anciens clients ont hâte de venir découvrir le joli village de Rustiques et sa région ».
Si comme il l’espère l’ouverture se fait en juin M. Delozanne mettra en place des règles strictes qui permettront d’assurer la sécurité sanitaire des campeurs.
Espérons que cette crise économique et sanitaire se terminera le plus vite possible !

La piscine du camping sera bientôt chauffée








lundi 6 avril 2020

Bravo et merci Bakari !

Bakari Maité le 3 ème ligne de l’USC est en vedette ces jours-ci sur les chaînes de télé et dans la presse.
Privé de rugby et en confinement à Paris, Bakari et son neveu se sont portés volontaires pour venir en aide bénévolement au personnel soignant d’un hôpital parisien, alors que ceux-ci commençaient à être débordés.
Levés tôt, chiffons et serpillères en main, tous les deux arpentent toute la journée les couloirs de ce grand hôpital, soulageant du mieux qu’ils peuvent le personnel de ce grand hôpital.
photo télévision
Notre solide troisième ligne n’étonne pas ses supporters, car il est sur le terrain un joueur vaillant, généreux et fort sympathique à l’extérieur.
Baki, comme on le surnomme, c'est pas loin de 2 mètres et une centaine de Kilos de muscles.

Parmi les abonnés de l’USC les supporters rustiquois apprécient ces rendez-vous qu’organise le club entre joueurs et supporters, cela leur permet de découvrir les joueurs autrement que du haut des tribunes, en s’entretenant avec eux, et le club leur offre même une photo avec leur joueur préféré.
Grâce à quelques amis fidèles supporters, Mireille et Serge Mosmans arrivés de Belgique, il y a trois ans, ont découvert ce sport inconnu pour eux, et après quelques matchs ont pris leurs abonnements.
A la dernière invitation du club c’est Serge qui s’est fait photographier finalement avec Méité, alors qu’en réalité celui-ci est bien le chouchou de Mireille, mais celle-ci avec ses 158 centimètres, n’ayant pas de tabouret à sa disposition a opté pour un autre joueur.
Merci à Bakari et à son neveu !

C'est finalement Serge qui a posé au coté du chouchou de Mireille !  (photo USC)



dimanche 5 avril 2020

Un jeune rustiquois a écrit de Singapour ce dimanche matin !

Adrien, étudiant rustiquois 21 ans, est à Singapour depuis la fin février, où dans le cadre de ses études, il effectue un stage dans un laboratoire de recherche. Observant scrupuleusement les consignes strictes de sécurité comme tous les singapouriens, il était heureux de poursuivre son stage. Or si l’épidémie paraissait maîtrisée dans cette grande métropole, le mail reçu par sa famille ce dimanche pourrait signifier qu’elle n’est pas terminée. 

Le laboratoire où Adrien effectue son stage 

« Ici la situation a changé. Mon laboratoire ferme lundi et je ne sais pas exactement quand il ouvrira à nouveau. J'espère d'ici début mai comme ça je peux encore profiter d'un mois et demi de recherche.
La plupart des commerces non-essentiels vont fermer et nous devons mettre des masques en cas de déplacement. Mon maître de stage m'a fourni le stock de masques; pas d'inquiétude, je suis bien entouré.
La situation en France continue d'empirer chaque jour, faîtes bien attention à vous. Finalement les italiens seront peut-être ceux qui auront le mieux négocié cette crise.
Gros bisous, il me tarde de tous vous revoir ».  

Ne vous relâchez pas, cette épidémie mondiale,est peut être loin d’être terminée. Nous avons la chance d’être confiné dans un petit village. Préservez vous, soyez prudent !


La méditation est un bien être !


Le Yoga et la Méditation que dispense Claudie Le Corre à Rustiques, tous les mardis, est en suspens en ce moment comme toutes les activités de l’association Sports et Loisirs.
Si le Yoga a plusieurs années d’existence à Rustiques, Claudie n’a commencé les séances de méditation qu’au début de cette saison : « La méditation concerne ceux qui aspirent à vivre, et sentent que vivre est une bénédiction. Elle concerne ceux qui voient combien la vie les a bénis en leur donnant l'opportunité de vivre en relation avec les autres.
La méditation n'est pas une activité de l'esprit ou du corps. C'est un état d'être dans lequel on peut grandir, grandir totalement »
 
Certaines personnes participent à ces séances d’une heure, à la suite du Yoga, d’autres ne viennent que pour la méditation.
En cette période de Coronavirus, pour ne pas couper le cordon avec ses adeptes, Claudie Le Corre a mis en place des séances de Méditation par l’intermédiaire d’internet
Nous avons demandé leur avis à quelques participants : « Un célèbre écrivain* a dit "L'homme n'est pas fait pour méditer mais pour agir", célèbre écrivain qui ne connait pas la méditation. A t-il déjà médité ce grand écrivain ?… Sait il ce grand écrivain que la méditation est un antidépresseur, qu'elle procure un sentiment de calme, de paix, d'équilibre, une élévation de l'attention . Mais pour tout cela nous n'avons pas besoin d'être confiné Je médite avec Claudie comme guide .Cette méditation  me permet de prendre un moment pour moi afin de me recentrer, de contrôler ma respiration, d'avoir ce calme mental qui sont des choses essentielles de la vie ».
Merci à Claudie Le Corre pour sa gentillesse, son altruisme et son investissement dans notre commune !
Renseignements: 06 32 43 07 70







samedi 4 avril 2020

1964: une usine d'épépinage empeste la population

En consultant les archives de la commune et en particulier les délibérations du conseil municipal, on retrouve ce qu'était la vie à Rustiques autrefois.
15-04-1961 : M. le maire expose que pour 1) refaire l'éclairage public du village (coût 7 000 NF) 2) améliorer l'alimentation du chauffage du groupe scolaire (coût 8 000 NF), il propose de contracter un emprunt au taux de 5 % à la caisse d'épargne de Carcassonne.
20-03-1962 : Automaticité de revalorisation des indemnités du maire et de l'adjoint : maire 763,50 NF par an, adjoint : 381'75 NF par an.
10-03-1962 : M. le maire expose que en vue d'assurer une bonne organisation des fêtes nationales et locales à Rustiques, il y a lieu de prévoir pour 1962 une subvention à accorder à l'amicale « loisirs et culture » chargée de l'organisation des fêtes en 1962.
20-01-1963 : M. le maire informe le conseil municipal que M. Galy Emile secrétaire de mairie et instituteur à Rustiques a demandé un congé de disponibilité à compter du 01-01-63 pour exercer les fonctions de secrétaire du Conseil général de L'Aude. M. le maire propose pour remplir ses fonctions Mme Yvonne Galy née Bacquier comme secrétaire de mairie à dater du 01-01-63 et jusqu'au 31-08-63.
Mme Vielmas institutrice stagiaire remplace M. Galy au poste d'instituteur à partir du 01-01-63.
09-03-1964 : M. le maire expose que depuis 1962 la gérante de la cabine téléphonique n'a pas eu d'augmentation de traitement, or depuis cette date les traitements des employés communaux ont subi diverses augmentations. M ; le maire propose donc de revaloriser le traitement de la gérante de la cabine téléphonique et de le porter à 2 400 fr annuel.
03-07-1964 : M. le maire expose que depuis l'installation sur la commune de Trèbes de l'usine d'épépinage, la population de Rustiques doit supporter des odeurs fort désagréables. Ces odeurs sont si tenaces qu'elles stagnent dans les appartements des journées entières et qu'elles s'imprègnent au linge que les ménagères ont mis à sécher sur les étendoirs. Le conseil municipal 1) s'indigne que le village de Rustiques ait à supporter les odeurs pestilentielles de l'usine d'épépinage 2) demande à M. le préfet s'il ne serait pas possible de remédier à cet état de fait avant l'été.

NB : Cette puanteur immonde, qui empestait en particulier le linge des lavandières, secrétée par la cheminée de cette usine d’épépinage durera plusieurs années. Il faut savoir que les grappes de raisins à la sortie des distilleries étaient épépinés là, puis les pépins de raisins étaient transformés dans une autre usine près de Béziers en une excellente huile de table.
On verra par la suite qu’il faudra 12 ans, trois maires de Rustiques et leurs conseils municipaux, de nombreuses plaintes et des procès devant les tribunaux pour qu’enfin notre commune obtienne satisfaction au cours d’un accord amiable. En 1986 l’usine sera délocalisée dans l’Hérault loin de toute habitation, et l'usine de Trèbes sera démolie.

De l'usine il ne este que le transformateur EDF hors d'usage et quelques dalles béton.



vendredi 3 avril 2020

Les animaux et la nature respirent !

L'écureuil roux
Spécialiste en plantes anciennes et médicinales notre compatriote Elfriede Kummert est une amoureuse de la nature et de ses animaux.
C’est elle qui avec son mari Michel et toute une équipe de bénévoles, composent et entretiennent le jardin médiéval du village.
S’ils sont profondément affecté par cette terrible pandémie qui s’est abattue sur notre planète, ils constatent tous les jours que la faune et la flore respirent et reprennent petit à petit la place que les humains leurs avaient confisqué.
Le couple revient régulièrement tantôt en Haute Savoie d’où ils sont originaires, tantôt dans les Alpes de Haute Provence, pour y retrouver de proches amis. C’est l’occasion pour Elfriede de s’adonner à la passion de photographier la nature et ses animaux.
Nous lui avons emprunté quelques photos, merci à elle !

Orchidées

L'aigle royal

Faucon crécerelle

Vautours fauves
Vautour
Curieux !!!
photos: Elfriede




A l'assaut de la Montagne Noire ...

  Ils étaient 17 du groupe de marche au départ de Rustiques pour attaquer les flancs de la Montagne Noire et les glaciaires de Pradelles C...