mardi 16 février 2021

Pascal Carré bloqué pendant un mois en République Centrafricaine

 Natif de Carcassonne Pascal Carré à de la famille dans notre village où il possède une résidence



secondaire. Pascal, architecte, est actuellement responsable de la construction pour une agence des Nations Unies en République Centrafricaine. L’intervention des Nations Unies fait suite à la crise politique et intercommunautaire qui a enflammé le pays à partir de 2013.

Son travail consiste à organiser, suivre et contrôler les projets construits dans le cadre de programmes de stabilisation des communautés. Les constructions se situent dans les provinces centrales du pays.

Les programmes comprennent d’une part la construction des petites maisons visant à favoriser le retour dans leur ville ou village d’origine des populations déplacées par les violences intercommunautaires. Les bénéficiaires sont largement impliquées dans les

Ici la main d’œuvre jeune ne manque pas

travaux et interviennent à différentes étapes de la construction.

D’autres programmes consistent dans la construction ou la réhabilitation de bâtiments d’intérêt communautaires. Il s’agit principalement de salles de classe, de maisons des jeunes, de marchés, de structures de santé et de la réhabilitation de stades. Les équipements sont accompagnés selon les besoins de toilettes, de forages, de lampadaires solaires ou de petits ouvrages de génie civil.

Les activités se font en collaboration avec des comités locaux représentant l’administration, les femmes, les jeunes, les confréries religieuses, les


groupes armés. Ces comités sont en charge de l’identification des bénéficiaires du projet et des structures à construire ou à réhabiliter et participent ensuite au suivi des travaux. Les bénéficiaires participent à ces travaux en tant qu’ouvriers non qualifiés et les bâtiments communautaires sont réalisés par des ouvriers qualifiés faisant partie de la communauté.

Malheureusement les constructions ont été arrêtées au mois de décembre dernier à cause des troubles et de l’insécurité liés aux élections présidentielles du 27 décembre 2020. A l’approche des élections différents groupes armés ont affronté les forces nationales et les casques bleus des Nations Unies, semant le trouble dans le pays et provoquant des nouveaux déplacements de population. Pascal Carré quand à lui est resté bloqué pendant un mois dans un hôtel avant de revenir en France. Son retour en Centrafrique est prévu en mars prochain afin il l'espère de finir sa mission.

On construit ces maisons pour favoriser le retour de la population

 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Mathilde Calamel, un parcours international qui sort de l'ordinaire !

  Mathilde, 29 ans, aime les voyages pour découvrir des pays mais aussi les gens de toute classe qui y vivent, leur diversité et leur cultu...