mercredi 31 mars 2021

Pour Pâques en 2008, une cérémonie émouvante: la bénédiction de deux nouvelles cloches !


 


Monseigneur Planet et l'abbé Gandoulas de Trèbes 

Dans le clocher mur de l’église St Martin qui date du 13 ème siècle, il n’y avait qu’une cloche qui avait été installée au XV ème siècle. C’est en 2008, que la municipalité de Charles Mourlan a décidée d’ajouter deux cloches et c’est au cours d’une fête de pâques exceptionnelle qu’a eu lieu la bénédiction de ces cloches par l’évêque de Carcassonne Monseigneur Planet en présence du curé de Trèbes l’abbé Gandoulas.

Dans un village, la cloche a une fonction essentielle, universelle, existentielle. Outre de marquer les heures qui s'écoulent, elle est un signe annonciateur d'évènements: dans des périodes de troubles et de périls imminents, mais aussi annonciateur d’allégresse comme au cours des baptêmes et mariages. Le 11 novembre 1918, à Rustiques pour célébrer l’armistice les hommes se sont


relayés toute la matinée pour sonner la cloche à toute volée.

Elle est donc un symbole fédérateur, rassembleur; elle nous unit, à notre insu, dans une seule et même pensée et c'est en ce sens, qu'on peut dire que la cloche est l'âme du village...".

C’est dire l’importance de ce samedi 26 avril 2008, où dans une église pleine à craquer, au cours d’une cérémonie émouvante, en présence de nombreuses personnalités et de la chorale Allègro de Trèbes, ont été bénies les deux nouvelles cloches Sainte Sophie et Sainte Suzanne parrainées par Mme Noèle Mourlan et Mme Suzanne Castel.

La chorale Allegro de Trèbes dirigée par Serge Cros
 

On vient tester le son des cloches !


Les nouvelles cloches ont été fondues à Annecy


 

 

 

 

 

 Avec l'aide de l'employé municipal Claude Méliès, c'est l'entreprise Thérol de Rivesaltes
qui les installera dans le clocher

vendredi 26 mars 2021

Pas de confinement pour les maçons !

 

Au lotissement « Les terrasses de l’Alaric » il y a de l’effervescence. Les entreprises de maçonnerie, pour la plupart de Trèbes et des environs s’activent depuis le début de l’année et les maisons poussent comme des champignons.


Sur les 32 parcelles à vendre, 20 ont à ce jour trouvées acquéreur et 11 chantiers sont en cours.

La plupart des maisons sont hors d’eau, c’est maintenant autour des artisans du second corps de métier de s’activer à l’intérieur.

Les parcelles se vendent en un temps record, et l’on en est pas étonné vu l’emplacement du lotissement, à deux pas de la nature et à proximité des bois de Rouïre. Il faut dire que notre village situé à deux Kilomètres de Trèbes, où l’on trouve tous les commerces, est très recherché, la municipalité réserve aux nouveaux arrivants un accueil très chaleureux, offrant de nombreux services, les activités sont très nombreuses, mais en sommeil en ce moment. Le café municipal de la Maison du parc est fermé également pour cause de pandémie.

Parmi les acquéreurs il y a des jeunes actifs, mais aussi des retraités ou des personnes proches de la retraite. Il reste à ce jour à la vente 11 jolis lots bien exposés et de différentes surfaces.

Rustiques le village où il fait bon vivre !

La petite chienne Kéty est venue observer le travail de ces maçons trébéens: "aucun doute, ça c'est du bon boulot !"

 

jeudi 25 mars 2021

Dépistage aux écoles, tous les écoliers sont négatifs !

 


C’est une petite écolière de Rustiques scolarisée en maternelle à Badens qui avait été déclarée positive au Covid le lundi 22 mars. A la suite de ça, les deux écoles du regroupement pédagogique ont été fermées et ce mercredi, tous les écoliers des deux villages, plus le personnel des écoles et les parents qui le souhaitaient ont été testés.

Un résultat satisfaisant puisqu’il n’y a pas d’autres cas positifs, les deux écoles devraient rouvrir prochainement.


 

mardi 23 mars 2021

L'aménagement de la traversée du village au dernier Conseil municipal

 

Voici les décisions qui ont été prises au cours de la dernière réunion du conseil municipal:

Demande de subvention auprès du GAL du Carcassonnais – Programme européen LEADER – Plan de Financement:

Le Conseil Municipal après en avoir délibéré et à l’unanimité :

- approuve le projet « Création d’un atelier d’artisan verrier d’art » et son plan de financement ci-dessus ; Carcassonne Agglo 11 669,62 €; Financement Européen: 46 678,46 €; Financement privé: 0,00

Première tranche de travaux: la partie Est

€: Auto-fiancement Maître d'ouvrage: 14 587, 02; coût total du projet: 72 935, 10 €

-Charge M. Le maire d'effectuer toutes démarches et de signer tous documents afférents à ce dossier

Aménagement de la traversée du village RD206 dit Avenue de l’Europe: VU la présentation établie par l’ATD11 pour l’aménagement, la sécurisation et l’embellissement de l’Avenue de l’Europe, entendu le rapport de la commission travaux ; Le conseil Municipal, à l’unanimité décide :

- la réalisation en 2 tranches de l’aménagement de la RD 206 dit avenue de l’Europe, - de débuter par les secteurs 3 - 4 et 5 (secteur Est du village)

 Convention Protection civile: Le Conseil Municipal, après avoir entendu le Président et à l’unanimité : - approuve la convention à passer avec la Protection Civile qui s’engage à mettre à disposition de la commune son matériel et son personnel, sur réquisition du Maire, lors de situation de catastrophes, pour permettre un soutien aux populations sinistrées, sans contrepartie financière

- autorise M. le Maire à signer ladite convention ;

- décide l’octroi d’une subvention annuelle d’un montant égal à 1 euro par habitants, soit pour 2021 : 1€ x 507 habitants (chiffre INSEE) = 507€.

La partie la plus délicate où la vitesse sera très limitée, le tournant de l'horloge

 

samedi 20 mars 2021

Quand la première locomotive est passée !

 

Au 19 ème siècle on se déplaçait en charrette et les trajets à pied ne faisaient peur à personne. Pour aller rejoindre la gare de Trèbes qui a été construite en 1856,  les rustiquois empruntaient le vieux chemin de Rustiques. La gare était distante de 4 Km, soit à pied une heure de trajet maximum.

En gare de Talairan (Aude)
Dans une vidéo datant de 1980, Augustin Delpoux avec le talent de conteur qu’on lui connaissait, nous décrivait le passage du premier train à Trèbes : « Mon grand-père m’a raconté que la première locomotive est passée le 18 février 1857. Ce jour là tous les hommes du village sont partis à pied à la gare de Trèbes, pour assister à cet évènement, et quand ils sont revenus, on a été à leur rencontre et ils ont décrit cette énorme machine qui faisait un bruit infernal et crachait une fumée noire et nauséabonde.
Ils ont été assaillis de questions plus ou moins pertinentes : mais comment elle marche cette machine s’il n’y a pas de chevaux qui la tirent ??? »

Augustin nous racontait aussi que dans les années 1900, si on avait l’occasion d’aller en train à Caunes Minervois, par contre il ne fallait pas être pressé : « déjà une heure pour aller à la gare de Trèbes, puis on

Le tramway à Belvèze

prenait un omnibus qui s’arrêtait dans toutes les gares, on descendait à Moux et il fallait attendre la correspondance pour Caunes. Sur une voie unique le petit tortillard nous amenait à travers vignes et champs … Ah quel beau train touristique cela ferait aujourd’hui !

Dans une délibération du conseil municipal du 11-12-1904, on peut lire : M. le maire soumet au conseil une délibération du Conseil municipal de Laure demandant à la Cie du Midi, la création d'un service de correspondance du chemin de fer de Trèbes à Laure, service qui desservirait en même temps les communes de Rustiques, Badens et Aiguers-Vives. Le conseil considérant que la population des 4 communes justifiées est de 2 783 habitants qu'elle appartient à une région viticole produisant d'après les dernières statistiques 15 000 Hl de vin, donne pouvoir à M. le maire de s'entendre avec les municipalités intéressées. C’est ainsi que sera créé le premier service de transport en diligence qui sera remplacé en 1911 par l’autobus de M. Panolier.

La gare de Ferrals des Corbières dans les années 1900

 

jeudi 18 mars 2021

Quand les paras sautaient sur Rustiques ...

 



 

 

Le 5 juillet 2005 à l'occasion de l'inauguration de la place du Bataillon Minervois, les paras du 3 ème R.I.M.A. sautaient au dessus de Rustiques pour atterrir dans le champ de la Commanderie, sous l’œil


intéressés de nombreux rustiquois.

C'était à l'occasion de l'inauguration de la place du Bataillon Minervois, en présence de la fanfare de Trèbes, de plusieurs personnalités, dont Raymond Courrière sénateur de l'Aude, des derniers combattants du Bataillon, de leur famille, de leur président Henri Miquel, et de nombreux rustiquois.


Le maire Charles Mourlan vient féliciter les parachutistes.


samedi 13 mars 2021

Au Racing-club Badens/Rustiques et Aigues-Vives, pas de compétition ... mais du foot !


Par ces temps de demi confinement, nos jeunes ont besoin de courir, jouer, s’aérer… C’est pourquoi au club de foot du Racing-club Badens-Rustiques et Aigues-Vives, on ne baisse pas les bras. Avec le président Sylvain Fonsès, c’est toute une équipe d’éducateurs bénévoles, qui prennent en main les petits footballeurs, soit 30 licenciés, le samedi matin sur le terrain du Moulin à Badens.

Auparavant il y avait deux entraînements par semaine, les mardis et


vendredis soirs, mais depuis le couvre feu, il a bien fallu s’adapter, et l’on a hâte de voir la suppression de celui-ci, pour reprendre les entraînements normaux.

Bravo à tous ces éducateurs bénévoles qui donnent de leur temps pour le plaisir de tous ces enfants.

Les U 7 avec Kévin Garcia et Yohan Vazquez, les U 9 entraînés par Cédric Obanich, Sala Nagi et Jean-François Ruiz, et les U 11 avec


Sylvain Fonsès et Pierre Estival.

Tous ces jeunes, nous l’espérons se retrouveront un jour dans l’équipe senior, en sommeil aujourd’hui, qui a fait les beaux jours du public Badénois pendant des années, et que les dirigeants souhaitent revoir un jour sur le terrain du Moulin. Il y a bien une équipe vétéran, qui s’entraîne, sans contact, tous les week-end, elle est en partie composée par les éducateurs du club. Encore bravo et merci à eux.


 


 

vendredi 12 mars 2021

A l'ombre de la Commanderie ...

 


Protection de la biodiversité : Cette opération organisée par les Voies navigables de


France s’inscrit dans le cadre du projet de restauration des plantations du canal du Midi et a pour but de protéger la biodiversité animale présente sur les territoires.

Le canal du Midi, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, constitue un corridor écologique vital à diverses espèces. De nombreux oiseaux et chauves-souris ont besoin des cavités présentes dans les arbres matures pour assurer leur survie et leur reproduction. La mise en place de nichoirs est un moyen de limiter les impacts causés par l’abattage des platanes touchés par le chancre coloré. C’est ainsi que parmi les 430 nichoirs et gîtes à chauves-souris distribués gratuitement par VNF, trois ont été installés par la mairie dans le parc municipal et route de Laure. Il y aura maintenant un suivi écologique et régulier de la part de la mairie et des écoliers rustiquois.


 

Vaccination Covid 19 : Nouveau centre de vaccination à Trèbes à la MAF, maisons des associations (ex OMSL). Prendre rendez-vous sur le site Doctolib.fr. En raison d’une forte demande, la plupart des centres n’ont plus de disponibilités actuellement. Réessayez dans quelques jours ou cherchez un autre centre.

Obsèques : Nous venons d’apprendre le décès de Madame Elia Metrolho. La cérémonie religieuse a lieu en l’église de Trèbes ce samedi 13 mars à 10 H 00 et ses obsèques dans le caveau familial du cimetière de Rustiques à 10 H 45. La défunte était la mère de notre compatriote Alice Peyras. Nous adressons à toute sa famille nos très sincères condoléances.


mercredi 10 mars 2021

Ce mercredi, le soleil a fait sortir les randonneurs !

 


Ce mercredi un ciel entièrement dégagé et une température affichant les 20 degrés, il n’en fallait pas plus pour faire sortir les randonneurs rustiquois. Sept Kilomètres par les chemins de vignes et à travers bois, voilà qui était une belle remise en jambes.

 

Mercredi 17 mars sera consacré à la traditionnelle sortie asperges qui aura lieu à Villegly. Le mercredi suivant, 24 mars, retour sur Rustiques avec un circuit en partie inédit : le bois de Pech Guiraud, Cordes, le bois
de Rambouillet et retour sur Rustiques.

 

 La sortie suivante aura lieu au bord du Canal du Midi, puis suivant les décisions prises en haut lieu début avril, le groupe saura s’il peut mettre en place le calendrier habituel avec les sorties extérieures, et les sorties pique-nique du dimanche.


 

dimanche 7 mars 2021

Mathilde Calamel, un parcours international qui sort de l'ordinaire !

 


Mathilde, 29 ans, aime les voyages pour découvrir des pays mais aussi les gens de toute classe qui y vivent, leur diversité et leur culture. Et pour ça, elle a été servie !

Après son Bac, elle a passé une licence à l’école supérieure de Toulouse avant d’aller faire un an d’étude à Barcelone. A son retour elle prépare pendant deux ans un master à l’école Skelma de Nice.

Elle a envie d’exotisme et pour continuer ses études, va découvrir pendant huit mois la Chine. Dans une ville proche de Shangaï, elle essaie de se familiariser avec la langue chinoise, ce qui n’est pas évident mais s’enrichira énormément de la culture de ce pays.

Ses études se termineront aux États-Unis où elle travaillera pendant six mois en Caroline du Nord. Diplômée en 2015, elle est embauchée par la maison Cartier à Paris, pour débuter dans le merchandising. Si son travail lui convient parfaitement, c’est moins le cas de la vie parisienne et du


climat de la capitale. Après un an et demi, une belle opportunité se présente en Espagne, elle va rentrer dans le groupe Inditex, leader mondial de la production textile. Elle sera responsable de la vente en France, Belgique et Luxembourg, c’est elle qui s’occupera de la gestion chaussures, sacs à main, l’organisation commerciale des magasins, les différentes stratégies de vente, les présentations en magasin, etc.

Son conjoint et elle passeront quatre années magnifiques sous le soleil d’Alicante, mais un peu loin de leur famille. Alors ils décident de retourner au pays et Mathilde profitera d’une année sabbatique pour mettre au monde un magnifique bébé. Le petit Louis a presque un an aujourd’hui, une carrure de rugbymen comme son papy et un sourire radieux. Il n’est pas rare de voir papy Frédéric et mamie Anne promener leur petit fils dans la campagne rustiquoise.

Quand à Mathilde, elle ne pouvait rester trop longtemps inactive, elle a repris aujourd’hui de nouvelles responsabilité à la société Everblue piscines dont la maison mère est proche de Toulouse, où elle se rend au moins deux fois par semaine. Son rôle, rendre les magasins plus attractifs, participer à leurs aménagements et surtout développer la partie commerciale.




mercredi 3 mars 2021

L'artiste internationale Christina Nick au domaine de Canet

 

Le cheval qui garde le domaine depuis sept ans

L’email a bien été copié
L’email a bien été copié


Nous avons rencontré à Château Canet, Christina Nick, une artiste canadienne qui vient régulièrement chez ses amis la famille Lemstra propriétaires du domaine. Christina a fait les Beaux Arts et l’école de Biologie au Canada, son intérêt intense pour, les voyages, la nature, les animaux et l’environnement sont la principale source de son travail artistique.

Son premier grand voyage de trois ans en Amérique du Sud est financé par une bourse, elle parcours le Pérou sac à dos et sa passion pour les animaux l’amène à participer à une étude d’ornithologues sur un colibri rare des forêts humides en Équateur. Ses merveilleux carnets de voyages, et ses dessins témoignent de ses rencontres.

Elle voyage quelques années plus tard en Afrique de l’ouest, et passe trois ans en Namibie, multipliant les rencontres avec les gens et la faune locale. C’est ainsi qu’elle travaille trois ans dans un centre de recherche et de protection des animaux en voie de disparition, tel le vautour fauve du Cap et le Pangolin,


animal particulièrement attachant et complètement inoffensif.

Artiste jusqu’au fond de l’âme, elle s’est donnée à la sculpture depuis l’âge de 20 ans, et aujourd’hui à 50 ans, celle-ci est devenu sa principale passion, le bois, le marbre n’ont aucun secret pour elle, mais c’est surtout la sculpture en acier quelle pratique maintenant, réalisant des œuvres d’une taille impressionnante. Amie de longue date avec Victoria Lemstra elle vient de temps à autre au domaine de Canet et y a fait une exposition il y a sept ans.

 


Christina NicK vit tantôt au Canada, tantôt à Serres Morlaès à 12 Km de Pau. C’est là qu’elle a été « adoptée » à l’âge de 20 ans par un couple, lui sculpteur elle peintre, gardant avec eux toute sa vie, d’étroits et affectueux liens et s’occupant de leur fin de vie avec beaucoup d’attention.

Dernièrement, un américain lui ayant commandé la sculpture d’un buffle africain en acier, elle n’a pu se déplacer aux États-unis pour cause de Covid, Son client lui a dit : « réalisez le en France, je me charge du transport. Dessiner l’animal, en faire une maquette, puis découper, plier l’acier, souder etc. Voilà un mois que Christina travaille sur le sujet. Il ne reste plus que quelques détails et le monstre de trois ou quatre cent Kilos pourra aller monter la garde dans un ranch du coté de l’Arizona.

Bravo à cette grande artiste que nous souhaitons revoir souvent à Rustiques.

Christina Nick (à G) et son amie Victoria Lemstra. L’artiste travaille depuis un mois à Château Canet sur sa dernière commande qui partira aux Etats-Unis. 

 








lundi 1 mars 2021

Le Broyage après le débroussaillement

 


Suite à l'incendie de juillet 2019 la commune avec l'aide de la DDTM a lancé une opération pour protéger les habitations situées dans les zones les plus exposées aux feux de forêt. Une réunion publique a permis de sensibiliser chaque propriétaire à ce risque majeur et de rappeler la réglementation qu'il est obligatoire d'appliquer. Ils ont reçu la visite des techniciens de l'ONF qui ont précisé à chacun les travaux à faire : éliminer les arbres trop proches des habitations, éclaircir les bosquets pour éviter la propagation de l'incendie et ralentir sa progression, diminuer le volume des haies et arbustes, supprimer les litières sèches. 

Ces travaux ont été effectués par les résidents de ces zones bien conscients des dangers encourus pour


eux-mêmes, leurs habitations, et par les pompiers qui interviennent pour combattre l'incendie de forêt.

Pour accompagner les propriétaires, la municipalité les a aidés en procédant au broyage des végétaux. C'est Aymeric Allaigre, employé municipal, et deux employés du service technique de l'Agglo qui ont procédé à cette opération. Le broyeur était fourni par Carcassonne Agglo. 

Dans le courant du mois de mars, les techniciens procéderont au contrôle de ces opérations de débroussaillement. 

Photo:  Pascal Legros

 

 


L’email a bien été copié

A l'assaut de la Montagne Noire ...

  Ils étaient 17 du groupe de marche au départ de Rustiques pour attaquer les flancs de la Montagne Noire et les glaciaires de Pradelles C...