vendredi 29 mai 2020

Randonneurs à vos baskets !

Après une interruption de deux mois due au coronavirus, vendredi 29 mai les randonneurs rustiquois étaient tout heureux de se retrouver pour un circuit autour de Rustiques, guidé par Francis.
Voici comment vont se dérouler les randonnées de juin qui auront lieu le matin: le départ de la marche proprement dite sera à 9h, donc si la marche démarre de Rustiques, rendez-vous à 9h devant la mairie, si la marche nécessite un acheminement (par exemple de 15 mn), l'heure de départ de Rustiques tiendra compte de ce temps.
Prochaine sortie : Mardi 2 juin à Laure-Minervois guidé par Max. RDV 8h 45 à Rustiques, ou 9h au lac de Laure (côté Peyriac).
Les sorties suivantes auront lieu les : mercredi 10, jeudi 18, et vendredi 26juin. Le planning sera communiqué ultérieurement. Il n’y aura pas de sorties le lundi.
En juillet et août, comme chaque année, sorties du soir tous les mardis. Départ à 20 H devant la mairie.




mercredi 27 mai 2020

Henri Ruffel réélu maire pour un 2 ème mandat

C’est dans la grande salle de la Maison du parc, lundi soir et en respectant les règles sanitaires imposées qu’à eu lieu l’installation du conseil municipal, en présence seulement des présidents d’associations.
La doyenne Aline Vaujany était très honorée de présider cette séance, expliquant comment aller se dérouler les votes en cette situation si particulière provoquée par la pandémie.
Élu à l’unanimité, c’est sans surprise que le maire sortant Henri Ruffel a retrouvé son siège, et a été applaudi par ses colistiers. Il a rappelé son attachement au village, mais aussi tout le plaisir et la motivation qu’il avait d’être à la tête d’une nouvelle équipe, partagée entre des anciens expérimentés et des nouveaux porteurs d’espoir pour le village. Vu le développement du village, il a souhaité que soit nommé un 4 ème adjoint, ce qui a été voté à l’unanimité.
Toujours à bulletin secret on a donc procédé à l’élection des adjoints : Aline Vaujany retrouve son poste de première adjointe, Nathalie Jésupret celui de deuxième adjointe et Antoine Roméro reste troisième adjoint. Nicolas Garcia était le seul candidat pour le poste de quatrième adjoint, il a été comme les autres élu à l’unanimité.
On a procédé ensuit au vote des diverses commissions, avant que la séance ne se termine tard dans la soirée.
Le maire Henri Ruffel entouré de ses adjoints Nicolas Garcia, Aline Vaujany, Nathalie Jésupret et Antoine Roméro


mardi 26 mai 2020

Le camping de La Commanderie ouvre le 2 juin...

             ... Et des pizzas à emporter dès ce vendredi 

 




Alors qu’ils s’étaient portés acquéreurs en tout début d’année du camping de La Commanderie, Hervé et Nathalie Delozanne, n’avaient pu ouvrir début avril comme ils l’avaient prévu. Crise sanitaire, confinement, tous leurs plans étaient bouleversés.
Certes les mois de avril et mai leur ont permis d’exécuter des travaux d’amélioration sur le restaurant, la piscine et l’ensemble du camping, mais maintenant tout est prêt et il ne manque que les touristes.
Enfin le feu vert est arrivé et les premiers campeurs vont pouvoir s’installer dès le mardi 2 juin. Vu la grandeur des emplacements, le bon air de Rustiques loin de toute pollution, plus les mesures de sécurité prises par les propriétaires, les estivants peuvent être rassurés.
A cela s’ajoute une bonne nouvelle qui va ravir tous les gourmets, dès cette semaine et tous les vendredis et samedis entre 18 h et 22 h, il y aura un grand choix de pizzas à emporter.


A commander au 04 68 78 67 63



lundi 25 mai 2020

Les randonneurs pleurent leur amie Monique Quérel !




Voilà une triste nouvelle qui vient d’accabler les randonneurs rustiquois : Monique Quérel vient de nous quitter après avoir lutté pendant 18 mois contre la maladie.
Quand l’association Sports et Loisirs, il y a 7 ans, a créé le groupe de marche, Michel et Monique Quérel, bien qu’habitant Pennautier, ont été parmi les premiers participants. Michel a rapidement pris des responsabilités au sein de l’association, préparant les circuits ainsi que les voyages annuels.
Tout le monde aimait Monique reconnue pour sa gentillesse, sa simplicité et sa bonne humeur communicative. Rustiques tenait une grande place dans le cœur de ce couple, toujours présents à l’occasion de manifestation ou festivités. Ils s’étaient également investis tous les deux à l’occasion de l’organisation des concours de pétanque du jeudi.
Tu vas laisser un grand vide Monique au sein de notre association et nous imaginons la grande peine que ressent Michel.
En lui adressant nos condoléances, nous lui témoignons toute notre affection, sans oublier leurs enfants, petits enfants, votre famille, ainsi que vos amis.
Les randonneurs rustiquois.

Main dans la main, Michel et Monique en tête de la randonnée, comme en 2017 dans l'Aveyron

vendredi 22 mai 2020

1965: Paul Ilhe réélu maire de Rustiques

En consultant les archives de la commune et en particulier les délibérations du conseil municipal, on retrouve ce qu'était la vie à Rustiques autrefois.
11-09-1964 : M. le président expose ensuite que les pluies diluviennes du 4 septembre ont causé sur le territoire de la commune des dégâts considérables essentiellement dans le village mais aussi sur les chemins.
En particulier le ruisseau dit de La Chapelle qui traverse le village a vu en beaucoup d’endroits d’énormes plaques de ciment arrachées et emportées, ainsi ont été créés des trous où l’eau (les eaux grasses des éviers) va croupir et nuire à l’hygiène du village. Les réparations urgentes s’imposent, mais réparations très onéreuses pour la commune puisqu’il faudra compter sans doute plus de 5 000 francs pour remettre ce ruisseau en état (nettoyage, piquage, dallage, chappe). D’autre part les chemins ont été en maints endroits ravinés par les eaux. Pour ces chemins, il nous est actuellement impossible de chiffrer les dégâts.
Le conseil vu les dégâts considérables causés au domaine communal…. Demande à M. le préfet de l’Aude l’octroi d’une subvention pour dégâts causés par les inondations
04-04-1965 : Election du maire : votants 11 M. Paul Ilhe 10 voix a été élu au 1 er tour de scrutin. Election du 1 er adjoint : M. Mourlan Francis 10 voix a été élu au 1er tour de scrutin. Création d'un poste de 2 ème adjoint : M. le maire expose que vu l'importance des travaux qui vont être entrepris dans la commune (foyer culturel, équipements sportifs, chemins) il y aurait lieu de créer un 2 ème poste d'adjoint. Élection du 2 ème adjoint : M. Maurel Emile 9 voix est élu 2 ème adjoint. Sont conseillers municipaux : Canal Jean, Carbonnel Louis, Combes Elie, Delpoux Augustin, Galy Emile, Gaston Paul, Herrera Emile, Ilhe Jean.
04-04-1965: M. le maire rappelle au CM qu'au cours de plusieurs réunions il avait été émis le vœu de construire à Rustiques un foyer culturel qui permettrait d'offrir distractions et éducation à la population et surtout à la jeunesse qui abandonne de plus en plus le village. Le CM a d'ailleurs fait un effort dans ce sens par création d'une bibliothèque, affiliation au bibliobus départemental, installation d'une TV, mais toutes ces réalisations un peu disparate par leur installation demanderaient que seul peut permettre la construction d'un foyer culturel. M. le maire soumet alors aux membres du conseil le projet type A1 dressé par M. Doumenc architecte à Carcassonne, projet s'élevant à la somme de 140 474,40 fr. le conseil demande à M ; le préfet d'inscrire la construction de ce foyer culturel au prochain plan d'investissement.

Les pluies diluviennes du 4 septembre 1964 ont causé d'importants dégâts au ruisseau de La Chapelle.


lundi 18 mai 2020

Installation du conseil municipal

La première réunion du nouveau conseil municipal aura lieu le Lundi 25 mai, à 20 H 30 dans la salle de la Maison du parc.
Cette réunion publique sera limitée en présentiel aux présidents des associations et au correspondant de presse. Les débats seront accessible en direct au public de manière électronique (page Facebook du village).
A l’ordre du jour : Installation du conseil municipal.- Élection du maire.-Détermination du nombre et élections des adjoints.
Les conseillers qui ne peuvent être présents peuvent établir une procuration.
Les règles sanitaires devront être observées.

Le conseil municipal qui a été élu le 15 mars 2020

jeudi 14 mai 2020

La mer !... bientôt la mer !

Encore quelques jours et l'on pourra revenir sur nos plages. Comme à l'époque où les instituteurs Emile et Yvonne Galy amenaient leurs écoliers sur la plage de La Franqui.
1950: DE G à D, au 1 er rang: Suzanne Sarda, Francine Forgia, Simone Mourlan, ?  Au 2 ème rang: Monique Tréssoldi, Marie-Louise Forgia, Lucette Embry, Annie Roudière.



1952:  Au 1 er rang: Lucette Embry et Monique Tréssoldi, au 2 ème rang: Armand Asquini, Francis Mourlan et Hubert Mourlan.

lundi 11 mai 2020

Une rentrée scolaire bien préparée !

Lundi était jour de prérentrée pour l'équipe chargée d’accueillir  les enfants.  2 enseignants, deux agents communaux -une Atsem et une employée municipale-  pour encadrer 10 enfants dans chaque classe, soit 20 enfants de Rustiques et Badens, sur un effectif de 39 élèves scolarisés au village . Les autres resteront à la maison, disposant d'un enseignement à distance.
 Une rentrée exceptionnelle à plus d'un titre, qui va respecter le protocole sanitaire adressé par l'Inspection Académique. Les contraintes et les aménagements sont nombreux. Les élèves ne doivent pas se croiser, donc une entrée et une sortie  différentes pour chaque classe. Les classes sont aménagées pour respecter les distanciations entre chaque enfant. Les parents ne peuvent pas rentrer dans la cour de l'école. Le bus transportant les élèves de Badens vers Rustiques sera aussi aménagé, l’accompagnatrice veillant au respect des gestes barrières. Pour l'instant cette semaine pas de restauration scolaire, les repas seront tirés du sac. L'ALAE du matin et du soir est suspendu. Enfin la désinfection des locaux et du matériel sera faite quasiment en continu, une lourde charge pour les employés municipaux. Les différents éléments de ce protocole ne peuvent tous être énoncés, tant ils ont nombreux et complexes.
 Ce n'est pas sans appréhension et sans inquiétude que cette rentrée va avoir lieu. Il faut vivre, cohabiter avec le risque viral, tout comme il faut vivre avec le risque des attentats, ou les risques naturels, inondations et feux de forets.   Les soignants, les livreurs, les transporteurs, les agriculteurs, les caissières des grandes surfaces, sont à l’œuvre depuis le début du confinement. Il faut féliciter toute l'équipe, élus, employés, enseignants, qui depuis plus de 10 jours préparent cette journée, en considérant qu'il fallait être au rendez-vous pour le déconfinement, avec la reprise du travail pour beaucoup.
Deux rustiquoises ont confectionné des masques en tissu lavables. Merci pour leur dévouement.  Elles en ont fait don à la Mairie. Il sont disponibles sur demande au secrétariat de Mairie. Certains sont destinés aux enfants de Rustiques.  

Ce lundi matin, le maire Henri Ruffel et le directeur de l'école Jean-Louis Sié accueillaient les employés communaux et le personnel enseignants, à l'occasion de la pré-rentrée.


samedi 9 mai 2020

Balade bucolique... par Elfriede Kummert (suite).

« L’émouvante splendeur de la nature est notre bien le plus précieux ».
(Jean-Marie PELT (pharmacien-botaniste-écologue)
Lichens, mousses, plantes herbacée, sous-arbrisseaux, arbrisseaux, arbustes, arbres occupent le terroir rustiquois.
Les jours et les semaines passent.
Fragon petit houx
Certaines plantes s’effacent laissant la place à d’autres ; c’est le cycle immuable de la Nature.
Ces jours-ci, la végétation est luxuriante grâce aux dernières pluies.
Elle dégage une force, une énergie incroyable….
Chemin faisant, de nouvelles espèces fleurissent les coteaux, les prés… nous emmenant dans des contrées plus ou moins lointaines, tels le glaïeul d’Italie, le genêt d'Espagne, le chèvrefeuille étrusque, le cynoglosse de Crète, l’ornithogale de Narbonne. 
Le tamier commun ou herbe à la femme battue recherche la fraîcheur et l’humidité des sous-bois.

 

Il a pour compagnon le fragon petit-houx, dont les fausses feuilles épineuses portent des fleurs en leur centre, appelées cladodes. 

 
Le sureau, lui, est en pleine floraison. Ses fleurs en corymbe dégagent une odeur suave. Certains l’appellent la vanille du pauvre ou l’arbre aux fées.
Selon la légende, une fée aurait trouvé refuge dans la ramure de cet arbrisseau très rustique. C’est pourquoi il est conseillé de le traiter avec beaucoup de respect.

Ruine de Rome
Attention toutefois à ne pas le confondre avec le sureau yèble, plante herbacée toxique, qui, elle, ne fait pas de bois.
La campanule raiponce offre ses jolies clochettes bleues à la caresse du vent.
Le glaïeul d’Italie déploie sa tige gracile parmi les hautes herbes.
La cymbalaire des murs ou ruine de Rome tapisse les anfractuosités des vieux murs.
L’églantier ou rose des chiens (Rosa canina) investit les haies qui bordent les champs de vigne
Fleur de sureau

Fleur d'églantier







L’email a bien été copié

vendredi 8 mai 2020

Commémoration de l'armistice en petit comité

Chaque année pour le 8 mai les rustiquois se rendent nombreux à la stèle du Bataillon Minervois sur le domaine de Canet pour commémorer l’armistice.
Depuis 1984, et la construction de cette stèle, c’est la première fois que la commémoration se fait en petit comité, confinement oblige. Le maire , ses adjoints et les portes drapeaux, chacun gardant ses distances.
Après le dépôt de gerbe, le maire a lu le discours du président de la république, puis a rappelé en quelques mots l’histoire de ces engagés volontaires qui s’étaient réuni dans les trois châteaux voisins en 1944 pour former le Bataillon Minervois.

La municipalité a filmé la cérémonie qui est visible sur la page Facebook du village :
http:www-rustiques.blogspot.com/




mercredi 6 mai 2020

Nos rustiquois belgo-africains !

Veva Danièls que l’on connaît si sereine, souriante et toujours disposée à offrir ses services, a eu cependant en Afrique une enfance très agitée qu’elle nous a confiée.
Elle est née en 1954 au Congo Belge où son père, au service du gouvernement belge, était responsable administratif d’une grande région frontière avec le Ruanda Urundi.
Le père de Veva avait des fonctions importantes au Congo Belge. En bas à gauche, la petite Veva.
1960 : premier souvenir douloureux pour la petite Veva 6 ans : « C’est l'indépendance qui éclate... en pleine nuit, mon père nous fait monter dans un camion, où nous sommes entassés, les femmes et les enfants sont assis, les hommes debout. Par radio mon père a reçu l’ordre du gouvernement belge de rester pour assurer la sécurité des colons. Certains ont choisi de se réfugier dans les États voisins,d’autres propriétaires de plantations font le choix de rester.
Pour nous c’est la fuite, à l’aéroport de Punia on nous fait monter dans un DC 4 qui nous emmène à Bujujbura capitale du Burundi. On nous héberge à l’école des sœurs où à 3 familles nous dormirons pendant 10 jours dans une classe. Ma mère, mes frères et sœurs, nous n’avons rien emporté... Moi je n’ai que le pyjama que je porte. Enfin le 10 ème jour nous sommes rapatriés en Belgique. Le voyage
a été long en avion à hélice ! Toujours en pyjama, des escales à Le Caire, Athènes, Rome, Paris, où il nous faut nous ravitailler en Kérosène. Enfin la Belgique, la Croix Rouge nous accueille et procure à chacun une couverture et où nous serons recueillis par des parents. Nous y resterons un an et demi.
La Belgique qui a perdu le Congo garde de bonnes relations avec les pays voisins et mon père est nommé au Burundi conseiller du ministre de l’intérieur ».

Pas d'électricité, mais un chauffe eau tout de même 

Toute la famille rejoint le papa et Veva reconnaît avoir passé des années merveilleuses dans ce pays
où elle fréquente l’école primaire puis le collège et où elle est une élève très studieuse. Ce beau pays en développement connaît des périodes avec des génocides entre les Hutus et les Tutsis. A 16 ans la famille envoie Veva en Belgique pour qu’elle y continue ses études. N’ayant connu pratiquement que l’Afrique, la voila déracinée, parfois déprimée, mais Veva s’accroche, réussit ses études, et rencontre l’homme de sa vie Tinus.
Celui-ci n’ayant pas accompli son service militaire, ils font rapidement un choix : Tinus opte pour effectuer deux ans au Zaïre (ex Congo) en tant que aide au développement du pays. D’origine flamande, Tinus ne parle pas le français, mais Veva va lui être d’un grand secours, car Veva elle pratique bien cette langue et parle également le dialecte du pays. « C’était pour nous un voyage de noces qui a duré 2 ans ». 

Veva et Tinus: Ils partirent au Zaïre à deux et revinrent à trois 
 
Ils feront ensuite leur carrière en Belgique, Tinus en tant que professeur et Veva en tant que coordinatrice récoltant des fonds pour l'aide au plus démunis du tiers monde (où elle retrouve ses anciennes racines) avant de venir prendre leur retraite à Rustiques, où Tinus excelle dans l’historique du village et Veva s’adonne avec beaucoup de talent au dessin et à la peinture. Tout deux s'investissent beaucoup dans la vie du village où ils sont très estimés !
Tinus et Veva Danièls avec l'association de peinture Creyada que Veva avait créée dans notre village

mardi 5 mai 2020

Albert et Jeanne, déjà déconfinés !

Nous avons surpris nos doyens Albert et Jeanne Dézarnaud en déconfinement. Rassurez vous ils étaient seulement sur leur balcon. Il faut dire qu’avec cette température chaude pour un début mai, ils n’ont pu résister à prendre le soleil, tout en interpellant les amis qui passaient avenue de l’Europe. Toujours aussi gentils, leurs sourires en dit long sur leur belle forme physique.
Albert n’a qu’une hâte aller faire le tour des vignes de son fils en bagnole avec son frère André, afin de se rendre compte de l’évolution de la prochaine récolte.
Nous souhaitons à tous nos anciens une bonne santé et de longues années heureuses parmi nous !

Avec leur fils Marc qui est à leurs petits soins, le confinement se passe très bien pour nos amis !



lundi 4 mai 2020

Travaux dans la commune au fil du temps (1 ère partie)

l'ancien presbytère
Les délibérations du conseil municipal permettent de suivre l'évolution du village, de connaître les dates des différentes réalisations etc. Il n'a pas été possible de retrouver les délibérations datant d'avant 1846.
Le 13-09-1846: presbytère. Adjudication des travaux pour la construction du presbytère au sieur Régagèl Pierre qui a fait un rabais de 5% ce qui réduit le prix initial à 4557,50 francs. Le mur de clôture du presbytère sera construit en 1854, en même temps que la reconstruction de la porte de l'église.
12-11-1861 : Le conseil municipal décide que la commune de Rustiques aurait besoin d'acheter un terrain pour donner ouverture à une rue (aujourd'hui rue du 11 novembre) pour arriver au chemin d'intérêt commun N° 6 à la fontaine et à l'abreuvoir public (actuelle auto-gare) qui existe dans le village et qui lui pourrait convenir à cette destination. 
 
La rue ouverte en 1861
1896: Enquête pour la construction d'une tour pour l'installation d'une horloge section A n° 405. (il existait déjà une horloge dans le village, probablement sur le mur d'une maison).
photo archives 2006

1897: l'horloge est en place.
1899: Location d'un lavoir au pont de St Julia sur le canal du midi, et en octobre 1906 , le conseil municipal décide de réduire le nombre de banc de lavage par mesure d'économie.
Le 25-10-1906: Plantation d'arbres (platanes) le long du chemin autour du château et sur le chemin d’intérêt communal n° 6 (actuellement départementale 206). (Comme on peut le constater ces platanes sont toujours là et en bonne santé).
Le 03-11-1907: Translation du cimetière. Le conseil municipal délibère qu'il y a lieu de supprimer le cimetière actuel (situé au pied de l'église) et de le transférer sur un terrain appartenant à Mr D'Hélie Gabrièl au lieu dit "Goudou". (Il n'y a plus de place dans ce cimetière, mais celui-ci ne sera supprimé qu'en 2011 pour laisser place au jardin médiéval).
Le téléphone arrive au village en 1924. M. le préfet avise le conseil municipal que la part contributive pour les frais d'établissement s'élève à 960,00 francs à la charge de la commune. Compte tenu que la gérante est tenue de rester toute la journée à son bureau pour passer les communications aux abonnés, qui sont déjà 4 la première année et que 2 autres abonnements sont prévus, le conseil décide d'attribuer un traitement annuel de 1 200 francs à la gérante et de 500 francs pour le porteur de télégramme.

L'ancien cimetière est devenu le jardin médiéval (photo archives 2016)

A l'assaut de la Montagne Noire ...

  Ils étaient 17 du groupe de marche au départ de Rustiques pour attaquer les flancs de la Montagne Noire et les glaciaires de Pradelles C...