mardi 12 novembre 2019

Le rugby de papa c'est fini !

1965, l’équipe de Rustiques de rugby à 7
« CVC-Capital Partners, un gigantesque fond d’investissement rachète à coups de millions le rugby professionnel ». Voilà ce qu’ annonçait dans son édition du lundi 4 novembre Midi Olympique. Comme beaucoup de sports le rugby risque à l'avenir de n'être visible que sur les chaînes télés payantes. Une nouvelle qui attriste les amateurs de rugby et en particulier les anciens rustiquois qui aiment tant le ballon ovale, qu’il soit à treize ou à quinze.
Dans les années 1950-60, après le repas de midi, les hommes se retrouvaient "à la pompe" pour commenter la dernière victoire de l'ASC 13. Et comme il y avait souvent "quelques provocateurs" qui se disaient supporters de Lézignan, le ton montait parfois, mais tout finissait toujours par de grosses parties de rigolades !

Pour les finales de Coupe de France qui se disputaient souvent à Perpignan, l'autoroute n'existant pas, il fallait partir de très bonne heure. Le camion benne du maçon du village était ce jour là, plein à raz bord de supporters jaune et noir. Drapeaux au vent, on traversait tous les villages en klaxonnant et l'on s’arrêtait à l'entrée de la cité catalane pour casser la croûte. On sortait « le baral » que les viticulteurs avaient précieusement rempli d'un bon minervois, ce qui allait bien aider pour faire descendre la charcutaille et toutes les bonnes choses que l'on partageait en commun. Quand les rustiquois rentraient dans le stade, celui-ci était déjà jaune et noir. C’était alors aux Ponsinet, Pipette de jouer leurs partitions, et ceux-ci nous régalaient bien alors qu’ils jouaient pour des clopinettes. C’était ça le rugby de papa !
Quand la municipalité a installé la première télé en 1961 dans la salle municipale, les après-midi de tournoi des 5 nations, celle-ci était comble. Et quelle ambiance pour encourager les bleus !
Dans la salle à coté il y avait le bar de l’Amicale, où l’on se retrouvait ensuite pour commenter le match.
Aujourd’hui le rugby business a remplacé le rugby de papa !

1965:Après avoir applaudi les rugbymens tricolores sur l'écran télé municipal, on arrosait ça dans la salle à coté: le bar de l'amicale.

 
1966: la belle équipe de rugby à 7: De G; à D. debout: le coach Hubert Mourlan, Robert Revel, Charles Mourlan, Sofiati, Jean Espérilla, X  accroupis: Jean-Paul Gorce, Yves Dhomps, Chalet, René Caballero, Pierrot Huillet, Alain Combes.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les randonneurs ont choisi leurs circuits

En l’absence de Michel Quérel le responsable de la marche, c’est Max Amouroux qui a réunit les randonneurs mardi matin à la Maison du parc ...