jeudi 8 novembre 2018

Elise, rugby au coeur !



« Quand on me donne la balle, je suis dans un autre monde » il suffit d’écouter Elise, 12 ans, pour comprendre que le rugby elle l’a dans le cœur depuis l’époque où toute petite, elle voyait évoluer son père sur le terrain de Capendu. Et c’est là qu'elle a chaussé ses premiers crampons il y a juste trois ans.
La deuxième année en minime mixte, elle endossait le rôle de capitaine et était sélectionnée en équipe de l’Aude, c’est là qu'elle a été repérée par l’US Carcassonne, où elle joue cette année.
Elise Gomez Molinier ne recherche pas les honneurs, mais plutôt les grands espaces qu'elle se crée sur les terrains grâce à ses crochets, sa vitesse et son envie. Elewa, jeune rugbymen rustiquois nous a confié : « Elise, j’ai joué contre elle et je peux vous dire qu’elle envoie... sur un placage elle a fait reculer un copain de trois mètres ». Voilà, les garçons sont prévenus, mais la saison prochaine (en cadette il n’y a pas d’équipe mixte) on s’expliquera entre filles....)



Elise a une petite idée de ce qui l’attend, puisque l’USC lui fait faire déjà quelques matchs dans cette catégorie.

Pour elle, le rugby c’est aussi la formidable camaraderie entre copines, l’amitié entre les parents, et sur le terrain la discipline et le respect de l’arbitre.
Comme elle le dit : « elle a la chance d’avoir des formateurs qui sont supers, très pédagogues avec les enfants et qui les font progresser à grands pas. ».



Sa mère et Guy son beau père, lui aussi ancien rugbyman, la suivent dans tous les déplacements, fiers de leur petite troisième ligne aile.

Très bonne élève au collège Gaston Bonheur de Trèbes, Elise prouve aussi que le sport fait souvent bon ménage avec les études. Bravo Elise et bonne chance pour la suite !


 Elise avec les filles de l'USC (en bas, 4 ème en partant de la gauche)
"Quand on me donne la balle, je suis dans un autre monde"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les randonneurs ont choisi leurs circuits

En l’absence de Michel Quérel le responsable de la marche, c’est Max Amouroux qui a réunit les randonneurs mardi matin à la Maison du parc ...