mercredi 31 juillet 2019

Avec le lotissement "Les terrasses de l'Alaric", notre village va s'agrandir

Les premiers coups de pelle ont été donnés il y a une quinzaine de jours, un nouveau lotissement va voir le jour au nord du village.
31 lots de 411 à 2 200 m² pour un prix variant de 42 000 à 73 000 €, en construction libre sont proposés au public par le lotisseur, la Sté Angelotti, et déjà 5 lots ont été vendus en un temps record.
Avec une vue dégagée et une orientation plein sud, ce nouveau lotissement a beaucoup d’atout, il est à deux pas du cœur du village, de l’école, de la mairie et de la Maison du parc, centre des nombreuses activités du village. Ce lotissement sera livré en fin d’année et l’on verra les premières constructions sortir de terre début 2020.
Afin de protéger l’espace naturel, les bois de Rouïre sont à proximité, le lotisseur a conservé les bocagères qui sont sur le terrain.
C’est en construisant de petits lotissements que les différentes municipalités ont permis au village de se développer. En 1876, Rustiques comptait 240 habitants, 274 en 1911, 357 en 1931, puis peu à peu le village a perdu des habitants, 214 en 1975. Il fallait faire quelque chose pour sauver l’école. Le premier lotissement est sorti de terre en 1980, il sera suivi de plusieurs autres, au dernier recensement en 2015, notre village dépassait les 500 Habitants.
Situé à 2,5 Km de Trèbes et de tous ses commerces, Rustiques, un village où il fait bon vivre !
1980: le lotissement de St Jean est en construction



samedi 27 juillet 2019

En 1942 le conseil municipal est remplacé par une délégation spéciale

En consultant les archives de la commune on retrouve ce qu'était la vie à Rustiques autrefois :
Archives  1  (carte postale)
06-04-1939 : M ; le maire expose que la réunion à pour objet l'examen du projet d'adduction d'eau potable dressé avec le concours du génie rural par M. Tarbouriech architecte. Il rappelle que la déclaration d'utilité publique des travaux est indispensable pour autoriser la dérivation des eaux à utiliser. Le conseil a adopté le projet dressé par l'architecte, demande l'ouverture de l'enquête d'utilité publique, demande qu'une subvention soit accordée à la commune.
Archives  2
09-06-1939 : Électrification du domaine de l'Alcazar (aujourd'hui propriété de M. Ravanello). Le conseil considérant que M. Ladouce Jean propriétaire du domaine de l'Alcazar a droit à la même subvention que les propriétaires ayant accepté l’électrification des campagnes en 1929 décide d'allouer à M. Ladouce une subvention du tiers du projet d'électrification du domaine de l'Alcazar. Le devis s'élevant à la somme de 6 120 fr, la part de la commune est de 2 040 fr.
21-02-1941 : M ; le maire expose que le montant de la dépense concernant le cadre du maréchal Pétain s'élève à la somme de 120 fr, il demande de prélever cette somme sur l'article 109 dépenses imprévus budget primitif.
Archives  3
01-06-1941 : M ; le maire expose les frais de la journée du 25 mai, jour de la fête des mères qui se montent à 673 fr. Cette somme se décompose comme suit : honoraires à M. le curé pour célébration de la messe 50 fr, Lachet boulanger à Trèbes 10 Kg de pain 30 fr, Mourlan Emile épicier à Rustiques 180 bouchées et 2 Kg de gâteaux secs 465 fr, Béziat primeur à Rustiques 8 Kg de cerises 128 fr.
20-08-1941 : M. le maire soumet à l'assemblée le projet ci après des statuts de la caisse des écoles, créé en vertu de la loi du 11-10 1940 dans toutes les communes : art 1 er : une caisse des écoles est instituée dans la commune, elle a pour but de faciliter la fréquentation des classes par des récompenses sous forme de livres utiles et de livrets de caisse d’épargne aux élèves les plus appliqués et par des secours aux élèves les plus indigents ou peu aisés.
Archives  4
02-11-1941 : M ; le maire expose une lettre de M. Tarbouriech architecte demandant le paiement d'une partie des honoraires du projet fontinal. Le conseil considérant que le projet ne peut être exécuté vu les événements présents accepte la demande de M. Tarbouriech. (NB : ce projet sera repris en 1948)
Le 02-01-1942 : ce sera la dernière réunion du conseil municipal de M. Jacques Hudelle. Une délégation spéciale est nommée par M. le préfet. Elle comprend le président de la délégation spéciale Paul Gaston, Mary Edmond et Barrault Henri. M ; Barrault sera démissionnaire à chaque réunion, à la 4 ème réunion il sera remplacé par M. Martinolles Paul
Le budget de l'année 1942 se monte à 108 367 fr. le président de la délégation considérant que M. Andure Paul secrétaire a démissionné qu'il importe dans l'intérêt du service public à pourvoir à son remplacement et désigne Melle Dezarnaud Aline secrétaire de la mairie de Rustiques à titre provisoire.(traitement mensuel : 415 fr).
Le village en 1960, à droite de l'église les bains-douches (carte postale)
 1: La gare de Ferrals des Corbières en 1940  (carte postale)
 2: Le four à pain du village datant du 19 ème siècle et découvert en 2005
 3: Le premier tracteur au domaine de Canet en 1953. A G Robert Gorce et son fils Jean-paul.
 4: Le corbeau de Charles Mourlan en 1951





jeudi 25 juillet 2019

La pétanque loisir du lundi soir

Si vous souhaitez apprendre les rudiments de la pétanque ou tout simplement passer une bonne soirée entre amis, le boulodrome est ouvert tous les lundis soirs à partir de 20 H 30.Les jeunes de Badens n’hésitent pas à venir régulièrement affronter ceux de Rustiques. Voilà de bons entraînements pour le Challenge de la Maison du parc qui se poursuit tous les jeudis. Le dernier concours a été gagné par Elutério Téna devant Yvette Brand, Emile Orgiles, Colette Cazajou et Noé Jouet. Les 34 premiers sont récompensé par des bons d’achat chez les sponsors de l’association : le magasin Super U de Trèbes et la biscuiterie Cros de Badens.
Au classement général après 4 concours : 1 er Yannik Astié, 2 ème Didier Didier, 3 ème Noé Jouet tous 9 parties gagnées, 4 ème José vazquez 8, 5 ème Francis Mourlan, 6 ème Guy Barthès, 7 ème Elutério Téna, 8 ème Faustin Astié, 9 ème François Pédrégosa, 10 ème Danièl Mourlan, 11 ème Danièle Crestia, 12 ème J-L Pollak, 13 ème Yannik Garrigues tous 7 parties gagnées, différences au goal avérage.
Prochain concours Jeudi, inscriptions jusqu’à 20 H 55 précises.


dimanche 21 juillet 2019

Le salon de coiffure du village a déjà 20 ans !

C’était en août 1999, le maire Charles Mourlan avait tout fait pour faciliter l’installation d’une coiffeuse à Rustiques. Céline Ferrisi habitait depuis peu au lotissement des Oliviers.
La municipalité avait mis à sa disposition une ancienne salle de classe, exactement celle qu’occupait madame Yvonne Galy dans les années 1950-1960., avant qaue l’école ne déménage en face dans le groupe scolaire actuel.
C'était dans les années 1950, la classe de Madame Galy
Rapidement Céline s’était fait une belle clientèle sur le village, mais aussi dans les villages voisins et même Carcassonne. Après son apprentissage, sa fille Laura s’est instalée avec elle, et depuis 2013, toutes les deux sont associées sous le nom de LC Coiffure. On peut les retrouver sur Facebook (L coiffure) ou enstagram (LC coiffure 11).
Spécial balayage, coiffure de soirée, Céline et laura proposent tout ce qui se fait de mieux pour satisfaire leur clientèle.
En août les deux coiffeuses comptent fêter dignement ce 20 ème anniversaire en offrant aux dames un broching par semaine et aux hommes une coupe, un shampoing et une huile capillaire avec massage.
Une fois les ciseaux posés la jeune Laura peut s’adonner à son plaisir particulier dans son groupe de blues et de rock « Radwide » ou elle exerce ses talents de chanteuse . Le mois prochain on pourra l’écouter à Carcassonne, Peyriac et Villardonnel et bien sur sur youtube.
Quand on sait que ce n’est pas facile de maintenir un commerce dans notre village, situé trop près de Trèbes, félicitations à Céline et Laura et longue vie à leur salon de coiffure.
Depuis 2013, mère et fille sont associées



jeudi 18 juillet 2019

Didier Didier d'Aragon nouveau leader de la pétanque

Il faisait bon sous les ombrages du parc quand a débuté le 3 ème concours de pétanque comptant pour le Challenge de la Maison du parc : 1 er Dominique vazquez, 2 ème Didier Didier, Gérard Sanchez 4 ème Philippe Pantalé, 5 ème Pilar Andréo, 6 ème Francis Mourlan, Anthony Rabold, 8 ème Faustin Astié, 9 ème Régis Benha, 10 ème Noé Jouet, etc.
Changement au classement général du Challenge de la Maison du parc, Guy Barthès absent à ce 3 ème concours a laissé sa place de leader. 77 joueurs sont classés : 1 er Didier Didier, 2 ème Yannick Astié 7 parties gagnées, 3 ème Guy Barthès, 4 ème Philippe Pantalé, 5 ème Jean-Luc Pollak, 6 ème Danièl Mourlan, 7 ème José Vazquez, Anthony Rabold, 9 ème Noé Jouet tous 6 parties gagnées, 10 ème Gérard Sanchez, 11 ème Faustin Astié, 12 ème Francis Mourlan, 13 ème François Pédrégosa, 14 ème Danielle Crestia, etc. Le classement se fait à la partie gagnée et au goal avérage.
Les concours ont lieu tous les jeudis jusqu’à la fin août, inscriptions jusqu’à 20 H 55 dernier délai. En cas de mauvais temps, le concours est reporté au lendemain vendredi.
Noé Jouet n'hésite pas à se baisser pour mesurer le point


mercredi 17 juillet 2019

Une cagnotte pour venir en aide à Tinus

Voici le message que viens de nous faire parvenir Nicolas Garcia et que nous relayons avec plaisir:

Bonjour à tous ,

J’espère que vous êtes remis des émotions de hier 

On souhaitait vous informer que suite à l’incendie qui s’est produit au camping, où Tinus a perdu la totalité de ces souvenirs ainsi que deux caravanes, nous avons créé une cagnotte leetchi ainsi qu’une cagnotte physique en mairie afin d’apporter à Tinus un soutien financier mais surtout moral en lui montrant que le village est présent pour lui 

Nous mettrons un message sur le panneau d’affichage mais Je vous laisse transmettre l’information 

Elle est déjà en ligne et des participations ont déjà été versés 



Incendie: le jour d'après !

Vers 13 Heures frôlant les antennes,  l'intervention des avions va sauver les maisons situées coté La Pège

Après une grosse journée d'émotions provoquée par l'incendie hier, c'est l'heure de faire le bilan. Fort heureusement aucunes maisons n'ont été touchées et les vignes ont été préservées. L'incendie a été arrêté en bordure du camping et à quelques mètres des lotissements Est du village. Plusieurs maisons ont vu les flammes s'arrêter à quelques mètres dans le secteur de La Pège comme celle de Yeroon Van Damme ou Serge Crauzzo mais aussi au lotissement des oliviers. Si plusieurs personnes ont été incommodées par la fumée qui avait envahi le village, la catastrophe a été évitée grâce à l'intervention des quatre bombardiers d'eau.
Le lendemain au bois du Gris, les fumeroles toujours présentes
La dizaine de camions de pompiers qui stationnaient sur le village ont quittés celui-ci ce mercredi matin après un petit déjeuner pris par les hommes du feu à la Maison du parc. Par contre sont arrivés pour effectuer la surveillance les pompiers des centres d'Espéraza et Belpech. Dans les bois de pins, de nombreuses fumeroles indiquaient que le feu pouvait reprendre à tout moment.
Du coté du télégraphe, le bois de la Pège et le bois du Gris ont été ravagés par les flammes offrant ce matin un spectacle de désolation. Si les flammes ont traversé le bois de pin en face du camping, les arbres ont été préservés car le bois avait été parfaitement nettoyé par le propriétaire. D'ou l'utilité de nettoyer les bois autour de nos habitations. 
Les pompiers de Belvèze et Espéraza ont pris la relève et ont assuré la surveillance ce mercredi . Ils ont trouvé en Kéty leur nouvelle mascotte.



mardi 16 juillet 2019

72 hectares partent en fumée entre Trèbes et Rustiques, les flammes en bordure de notre village

Cet important incendie a débuté hier vers 11 H 30 à Trèbes sur la D 301 entre Trèbes et Laure et poussé par le vent celui-ci s’est dirigé rapidement vers notre village, après avoir frôlé les dernières maisons du lotissement de Trèbes .
Le feu a débuté ici vers 11 H 30
La ligne à haute tension a rapidement été coupée privant plusieurs villages dont Rustiques d’électricité. 180 pompiers et de nombreux camions étaient sur place pour lutter contre cet incendie qui ravageait tout sur son passage. 270 personnes ont été évacuées au total sur les deux villages, à Rustiques , tout d’abord le camping de la Commanderie, puis le chemin de la Pège, les lotissements des Oliviers et des Hauts de St jean.
Fort heureusement alors que les flammes léchaient les premières maisons du village quatre canadairs sont intervenus et ont largués à plusieurs reprises pratiquement en bordure des maisons.
Un PC était installé à la Maison du parc où l’on notait la présence des maires de Rustiques et Trèbes, de M. Thirion préfet de l’Aude et de hauts gradés de la gendarmerie et des sapeurs pompiers.
De nombreux habitants qui avaient du quitter leur domicile se reposaient à l’intérieur de la Maison du parc, alors que d’autres regroupés sur la place assistaient à l’évolution de l’incendie qui a été totalement maîtrisé vers 17 H.
Toute la nuit les pompiers étaient sur place assurant une surveillance, et se reposant à tour de rôle à la Maison du parc. Une dizaine de camions étaient stationnés sur le parking devant le foyer municipal toute la nuit.
Sans l'intervention des canadairs plusieurs maisons du villages auraient brûlées


lundi 15 juillet 2019

Deux ans de prison ferme pour avoir incendié deux caravanes

Article paru ce jour dans les journaux:

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, obligation de soins et d’un suivi socio-judiciaire ; le prévenu devra aussi payer1 000 € d’amende au titre des dommages-matériels et 500 € au titre des dommages économiques au gérant du camping de Rustiques. Il devra également payer 1500 € au titre des dégâts matériels et 500 € au titre des dommages de matériels d’animation au propriétaire des deux caravanes qu’il a incendiées.
Hier, lors de l’audience du tribunal, à Carcassonne, l’homme qui passait en comparution immédiate est donc ressorti comme il était venu : les menottes au poignets.
Incendie inexpliqué: un hangar à l'entrée du village
Les faits qui lui étaient reprochés se sont produits dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier à Rustiques. Le gérant du camping s’aperçoit que deux caravanes sont la proie des flammes. Il comprend rapidement qu’il s’agit d’un acte criminel, constat confirmé par les caméras de vidéo-surveillance : elles montrent un homme venant du village, entrant dans le camping et qui en ressort quelques temps plus tard alors que deux caravanes se mettent à brûler. En visionnant les films le maire du village à la surprise de reconnaître l’un de ses employés municipaux, employé depuis quatre ans dans le cadre du remplacement d’un agent en arrêt (identification confirmée par un employé municipal qui lui a reconnu son collègue). L’incendiaire est alors appréhendé et entendu par les gendarmes. Hier il a tenté d’expliquer son geste non sans avoir dit qu’il regrettait ce qu’il avait commis : « je mets ça sur le compte de l’alcool. Je ne savais plus ce que je faisais. Je montais un porte-moto, j’avais besoin d’une roue de jockey (NDLR : roue avant de caravane, alors je suis allé au camping pour en chercher une. » qu’il a oublié en repartant… Le gérant du camping et le propriétaire des caravanes se sont portés parties civiles. Celui-ci a témoigné en larmes, déplorant la perte de 40 ans de souvenirs, de jeux pour enfants, de maquillages de clowns qu’il entreposait dans ces caravanes : « Moralement, les dommages sont incalculables », a t’il dit à la présidente. « Le pire c’est que parfois mes enfants dorment à l’intérieur quand ils viennent en vacances ici ».
Le procureur a requis deux ans ferme et obligation de soins faisant référence au rapport du psychiatre qui parle de pyromanie compulsive. L’avocate de la défense a rappelé que « le prévenu savait que les caravanes étaient vides sinon il n’aurait jamais mis le feu »
Trois autre incendies criminels inexpliqués en trois ans sur le village. Y a t'il un rapport avec cette affaire ? L'enquête le dira !





samedi 13 juillet 2019

1939: La municipalité vient en aide aux réfugiés espagnols

En consultant les archives de la commune et en particulier les délibérations du conseil municipal, on retrouve ce qu'était la vie à Rustiques autrefois.
23-07-1939 : M. le maire met sous les yeux du conseil une facture de M. Campet forgeron s'élevant à la somme de 230 fr montant des réparations effectuées au pressoir communal.
1950: Le village vu du domaine de ST Jean
10-09-1939 : M. le maire expose que la commune doit recevoir des réfugiés des régions frontières et que l'on doit dans la mesure du possible venir en aide à ces malheureux qui ont abandonné leurs foyers et leurs biens. Il faudra à leur arrivée leur fournir les objets de première nécessité tels que tables, chaises, ustensiles de cuisine. Il demande que les fonds votés pour la fête du 11 novembre soient destinés à l'achat des objets de 1 ère nécessité destinés aux réfugiés.
07-12-1939 : Monsieur le maire propose d'envoyer à Noël un colis à tous les mobilisés de la commune étant dans la zone des armées.
20-01-1940 : M ; le maire expose que suite au décès de M. Fargues curé de Rustiques de ce fait le bail qui avait été conclu entre la commune et le défunt se trouve résilié. Il propose de réserver la location à plus tard, cette maison pouvant servir de logement aux réfugiés.
22-11-1940 : M. le président expose ensuite que les salaires des employés communaux ont subi une augmentation de 11 % à partir du mois d'avril (comme les salaires des ouvriers agricoles auxquels ils sont assimilés) et que cette augmentation est prise au budget additionnel.
Le village tel qu'il était en 1940
M. Le président donne ensuite lecture de l'appel fait par le Maréchal Pétain, pour les secours d'hiver aux prisonniers, réfugiés, chômeurs, et qu'il importe de voter une somme pour aider à soulager les souffrances de ceux qui auront à subir, les rigueurs de l'hiver. Le conseil vote une somme de 200 francs.
25-01-1941 : M. le maire expose que les employés communaux ont par rapport aux événements actuels un surcroît de travail et qu'une légère augmentation de salaire s'impose.. M ; le maire attire l'attention du conseil sur les ennuis de la gérante de la cabine téléphonique obligée de se lever souvent la nuit pour transmettre les dépêches officielles, sur le surcroît de travail du tambour afficheur à qui l'on a imposé le nettoyage des caniveaux du village, du cantonnier communal à qui en plus de la réfection des chemins vicinaux doit effectuer l'entretien du cimetière.
En 1940 le conseil municipal logera les réfugiés espagnols au prebytère





vendredi 12 juillet 2019

Le retaurant du camping est ouvert

Photo archives


Comme tous les ans le restaurant du camping de la Commanderie est ouvert depuis le 1 er juillet pour tout l’été et tous les soirs.
Il fait le bonheur des touristes qui ont rempli le camping, mais aussi des autochtones qui viennent passer un agréable moment à la fraîche, tout en dégustant d’excellentes salades.
Guy le maître des lieux a embauché de jeunes et jolies rustiquoises qui vous serviront sur les tables extérieures où à l’intérieur en cas de mauvais temps. 
 

jeudi 11 juillet 2019

A l'ombre de l'église de la Commanderie

photo: Patrick Chaplain
Château Canet
Foot jeunes : Le club de foot Badens-Rustiques-Aigues-vives retrend les entraînements le mercredi 4 septembre pour les U7, U9 et U 11 de 18 H 00 à 19 H 00. Le tarif de la licence est de 30 €, un équipement sera offert à chaque enfant. Les années de naissance correspondant aux catégories : U 7 : 2013/2014 ; U 9 : 2012/2011 ; U 11 : 2009/2010. Pour plus de renseignements : 06 52 79 80 58 ou 06 98 02 85 12.
Marches du soir : Des marches sont organisées par l’association Sports et Loisirs tous les mardis soirs jusqu’à la fin août. Elles sont à la portée de tous. Départ devant la mairie à 20 H 00.
Pétanque : Le Challenge de la Maison du parc se poursuit tous les jeudis, inscriptions avant 20 H 55 dernier délai, Le boulodrome est également éclairé tous les lundis pour des rencontres amicales. Rendez-vous au parc à partir de 20 H 30.
Écoles: Pour faire face à la canicule, les écoliers ont eu droit à des récréations à l'aire de jeux sous les frais ombrages du parc municipal.
Ce jeudi matin, dessins animés sur le grand écran de la Maison du parc et l'après-midi, un joli spectacle au foyer de Badens.
Bonnes vacances à tous!




mercredi 10 juillet 2019

Le samedi de l'ACCA

Une excellente paëlla dégustée sous les frais ombrages du parc
Ce Samedi 6 juillet les chasseurs de l'ACCA locale avaient invité les rustiquois à partager une
journée conviviale sous les frais ombrages du parc municipal.
Une paëlla préparée par Bruno Daré et Danièl Mourlan
Après l'apéritif, place au repas avec au menu : salade composée, pâté, Paëlla, fromage, glace et café. C'est Bruno Daré et Daniel Mourlan qui étaient chargé de préparer la paëlla et chacun a pu apprécier leurs talents de cuisinier.
Une tombola a été organisée pour l’occasion et nous tenons a remercier pour leur aides les magasins Super U et Intermarché à Trèbes ainsi que la Boulangerie Cros à Badens.
L'après-midi, un concours de pétanque remettant en jeu le trophée « CASTEL André MOURLAN Hubert » a réuni l'ensemble des participants pour un moment convivial.
Cet Année le trophée a été remporté par Pierre Montiel et Christine Tellez que nous félicitons car s’était leur première participation.                                                  
La journée s’est teminée par une grillade.
Pierre Montel et Christine Tellez les vainqueurs du trophée 2019





lundi 8 juillet 2019

La pétanque, c'est jeudi !

Comme tous les jeudis soir les amateurs de pétanque se retrouvent dans le parc municipal, 58 joueurs étaient inscrits à 21 H.
Classement : 1 er Novi Max, 2 ème Pollak Jean-Luc, 3 ème Ancely Bernard, Valdin Danièl, Pédrégosa François, 6 ème Brulin Jean-Claude, 7 ème Barthes Guy, Chalet Claude tous 3 parties gagnées, 9 ème Peyras Pierre, 10 ème Gélis Béatrice, etc. Les 34 premiers sont récompensés par un bon d’achat au magasin Super U Trèbes ou la pâtisserie Cros de Badens.
Classement du Challenge de la Maison du parc après ce 2 ème concours : 1 er Barthes Guy, 2 ème Mourlan Danièl, 3 ème Astié Yannick, 4 ème Vazquez José, 5 ème Lanoé Michel, 6 èmePollak Jean-Luc, 7 ème Magna Christian, 8 ème Ancely Bernard, 9 ème Didier Didier, 10 ème Jouet Noé, 11 ème Novi Max, 12 ème Watrelot Loïc, 13 ème Pantalé Philippe, 14 ème Peyras Pierre, 15 ème Aïda Maèl, 16 ème Astié Faustin, etc. Le classement se fait à la partie gagnée plus le goal avérage.
Prochain concours jeudi 11 juillet, inscriptions de 20 H 15 à 20 H 55. Jet du but à 21 H. Buvette sur place. La licence n’est pas obligatoire. Si le concours venait à être remis pour cause de mauvais temps, il serait reporté au lendemain à la même heure.
 
On vient aussi au boulodrome pour papoter et boire un verre


jeudi 4 juillet 2019

Dernière réunion du conseil municipal avant les vacances

M. le Maire fait part au Conseil Municipal de la proposition du Conseil Départemental de créer entre le Département, les communes et les établissements de coopération intercommunale (EPCI) une Agence Technique Départementale (ATD)  au service des communes et de leurs groupements...Le choix s'est porté sur la création d'une ATD, au sens de l'article L 5511-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, sous la forme d'un établissement public administratif qui aura pour objet d’apporter aux Collectivités Territoriales et aux EPCI qui auront adhéré une assistance de nature technique et juridique dans les domaines de la voirie, des ouvrages d’art, du bâtiment, de l’eau et l’assainissement.
Une cotisation annuelle est versée par les membres adhérents calculée au prorata du nombre d’habitants. Les montants de l’adhésion pour les collectivités adhérentes ont été fixés comme suit :  0,50 € par habitant pour les communes de plus de 500 habitants et de moins de 1 000 habitantsCréation d’un emploi pour accroissement temporaire d’activité : Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal qu’il y a lieu de créer un emploi de non titulaire pour une durée de 15 jours pour renforcer l’équipe du service technique pendant la réalisation en régie des travaux de réfection d’une partie de la toiture du bâtiment mairie suite aux inondations du 15 octobre 2018.
le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité décide : - de créer à compter du 1er juillet 2019 un emploi pour accroissement temporaire d’activité, d’adjoint technique territorial, non titulaire, à raison de 35 heures  de travail hebdomadaire, pour 15 jours, ce contrat sera renouvelable dans le limite de 12 mois sur 18 mois, lors des besoins.
Le chemin de La Chapelle restauré
Point sur les emplois : Contrats saisonniers : M. le Maire rappelle à l’assemblée que 4 contrats saisonniers de 15 jours ont été ouverts pour l’été 2019. Seules quatre candidatures ont été déposées ; tous les candidats ont donc été retenus. 
Travaux:  : Après s’être rendu sur place, M. le Maire présente un point financier sur les travaux de réparation et d’amélioration du Chemin piétonnier du ruisseau de la Chapelle, suite aux inondations du 15 octobre dernier.
Les autres travaux de réparation de la voirie qui seront réalisés par le SIC n’étant pas prioritaires par rapport à d’autres communes plus touchées par les inondations, auront lieu en fin d’année.

Au premier plan les quatre jeunes du village embauchés cet été








Les randonneurs ont choisi leurs circuits

En l’absence de Michel Quérel le responsable de la marche, c’est Max Amouroux qui a réunit les randonneurs mardi matin à la Maison du parc ...